Au cas où… j’ai un plan B    

0

Rien que d’y penser, ça vous fait du bien, je me trompe ? Plutôt que de rester sur vos échecs et ruminer vos regrets, motivez-vous, changez votre stratégie et donnez corps à vos désirs. Le plan B, c’est votre planche de salut, une réponse personnelle à tous vos maux.

Assurer ses arrières

« Je m’englue, tu t’englues, elle s’englue ». Méthode Coué ou pensées positives hier, aujourd’hui gérez vos résistances aux habitudes, développez votre potentiel créatif et acceptez que les idées les plus folles ne le sont peut-être pas tant que ça. Vous sentez déjà un léger mieux ? Au travail, vous savez qu’il faut diversifier vos compétences, ce qui nécessite un engagement de votre part, suivre une formation, informer votre DRH de vos désirs et faire valoir vos nouveaux acquis. Jetez à bas vos certitudes, sortez de votre zone de confort et ajoutez de nouvelles cartes à votre jeu.

« Pensez le changement plutôt que de changer le pansement » Francis Blanche

La perfection n’est pas de ce monde

Regardez droit devant vous et les piétons vous laisseront passer, même dans une foule compacte. Prendre de la hauteur ne nuit pas, choisir son chemin non plus, afficher ses ambitions et penser à la solution de repli, permet de ne pas subir sa vie. Mais si l’objectif vous paraît trop gros, n’hésitez pas à le couper en petits morceaux. 75% des Français disent vouloir changer de vie ou de région et 48% envisagent une reconversion professionnelle. Et vous ?

AYEZ DES OBJECTIFS
S comme spécifiques,
M comme mesurables,
A comme atteignables,
R comme raisonnables,
T comme temporellement définis

L’instinct de survie

Inné ou pensé, il est tapi là quelque part au fond de vous. Supporter l’insupportable au bureau, vivre l’invivable à la maison, si les relations aux autres vous pèsent, stoppez « la machine infernale » et prenez en marche « le train qui sifflera trois fois ». Adoptez le titre de l’émission télévisée « C’est mon choix » tout en vous imprégnant de « Tout va très bien Madame la Marquise » : changer d’étage au bureau, réaménager son intérieur une fois seule, connaître son seuil de tolérance, examiner le champ des possibles, bref dégainer dès que vous avez le déclic, le plan B vous attend au coin du bois ! Partir ne doit pas être synonyme de reculer, bifurquer c’est prendre une autre route et freiner c’est pour mieux repartir. Alors prête ?

« C’est la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante » Paulo Coelho

Prendre le contrôle sur les évènements comme la taupe qui creuse plusieurs sorties « au cas où ! », le réflexe du plan B, c’est passer du statut de victime à celui de responsable ! Affinez votre communication non verbale (attitudes, regard, posture…), respectez, on vous respectera et dites-vous que votre vie est le produit des choix que vous avez faits et de ceux que vous avez refusé de faire. Alors, même pas peur ? Bravo !

Vicky Sommet

Les gens heureux ont toujours un plan B de Laurence Bourgeois (éditions Larousse, avril 2018)

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.