Des chaleurs

0

cancel-47588_640IDÉES FAUSSES
C’est faux que vous aurez forcément des bouffées de chaleur avec le temps ! Deux femmes mid sur cinq ne s’en plaignent pas.
– C’est faux que ce climatère est universel ! Les indiennes mohaves mayas et peu de japonaises connaissent ces désagréments.

CE QU’IL FAUT SAVOIR
Dans le corps, le scénario vasomoteur se déroule ainsi : une chaleur commence,  des sueurs profuses et des palpitations cardiaques peuvent suivre. Des  tremblements et des  frissons peuvent se manifester aussi. La  prédominance des accès est nocturne et peut vous réveiller. Ça ressemble donc à une crise anxieuse, mais c’est une bouffée de chaleur qui peut durer jusqu’à une demi-heure !  Les modifications hormonales de l’ovaire  provoquent ces  manifestations. C’est la perte d’activité, d’abord progestative puis œstrogénique, qui induit  cette période de transition. Cela peut perdurer plusieurs années. Les bouffées de chaleur ne sont pas réservées aux midetplus et se déclinent aussi dans des troubles thyroïdiens ou surrénaliens.

PixabayCE QU’IL FAUT FAIRE
Pour prévenir l’hyperthermie, n’oubliez pas : de baisser le chauffage, de dormir au frais, de refuser le sauna ; de porter des fibres naturelles ; d’éviter le tabac et de faire des repas non copieux. Le stress renforce aussi le mal-être.
La diversité des propositions de traitements, me donnent à moi, chaud ! Je cite et j’en oublie :
–  des exercices de yoga,sauge-chaleurs-midetplus
– de la phytothérapie  (soja, sauge),
– de la vitaminothérapie : surtout B9 et B6, B12,
– de l’homéopathie,
– de l’acupuncture
et même de la chirurgie sur ganglions !

Comme il n’y a pas d’études comparatives, il faut essayer ces propositions et éventuellement le©Flickr-Yoga-Chaleurs-Midetpluss combiner ?  Sinon, un traitement hormone-substitutif doit résoudre les bouffées de chaleur trop fréquentes et trop intenses. Cela reste la référence à base d’œstrogènes naturelles et de progestatifs. Cette alternative doit être surveillée comme l’est une pilule contraceptive. Alors pour toutes ces années à venir, mesdames, stoppez les effets flash des bouffées de chaleur et utilisez l’éventail des solutions.

Femmes, médecins, et ménopause –âges, santé, société-Éd. Berger–Levrault
www.allodocteurs.fr/actualite-sante-menopause-les-nouvelles-recommandations-pour-les-traitements-13932.asp?1=1

 Doc Eugénie

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.