Entreprendre : et si on s’accordait un peu de douceur ?

0

Entreprendre, c’est toujours une prise de risque, l’envie d’aller jusqu’au bout de ses rêves. Diriger son business prend du temps et de l’énergie et c’est normal. Ce qui l’est moins c’est de s’épuiser et d’y perdre sa santé mentale et physique. Et si c’était l’occasion de vivre autre chose et de s’accorder de la douceur, un développement harmonieux et écologique de son activité et de soi-même ? 

J’ai envie de vivre différemment

Longtemps, j’ai été une « Amazone », j’entends par là que j’étais en mode « guerrière ». En fait, j’adoptais inconsciemment, un modèle basé sur les codes de réussite masculins de notre société, autour des valeurs de résultats, force, conquête, compétition, rationalisme, pragmatisme… Quand j’ai lancé mon activité de coaching et de formation, je me suis rendu compte que ce n’était plus ce que j’avais envie de vivre et que je n’avais pas quitté mon ancien emploi pour revivre certains travers !

« Pas question de montrer une faille dans l’armure, mon injonction était à l’excellence ! J’ai cherché une voie qui me correspondait mieux. »

Je m’appuie sur mon féminin

J’ai appris à être une entrepreneure qui s’appuie sur son féminin et non uniquement sur son masculin et à m’unifier grâce à ce processus. J’ai appris à accepter ma vulnérabilité et à la montrer, à valoriser ma douceur et mon écoute, à m’appuyer sur ma réceptivité et mon intuition. J’ai appris à utiliser ma sensibilité comme un atout. Et en faisant cela, je suis douce avec moi-même et je prends soin de moi. Je découvre une sérénité nouvelle et plus de plaisir.

« J’accueille les opportunités et les surprises. J’oublie mes attentes de dépassement de moi et de performance pour cultiver la patience. Je me félicite pour le travail que j’ai accompli. »

J’en fais moins mais mieux

J’ai réalisé que mes plus grandes réussites commerciales étaient avec des clients que j’avais « décrochés » facilement, en ayant contacté la bonne personne au bon moment. Qu’après une sieste, j’étais très efficace et créative. Que si une décision était difficile, c’était parce que le moment n’était pas bon pour la prendre. J’ai appris à décanter, à être attentive à mes rythmes, à aller vers des actions qui me faisaient plaisir, que je « sentais » bien. J’ai aussi appris à lâcher sur le sentiment de ne pas être à la hauteur et sur mon idéal de perfection.

« Lorsque je m’octroie des pauses, je calme ma culpabilité en me disant que c’est la condition de mon efficacité. » 

J’écoute mon intuition

La vie d’entrepreneur (et la vie, en général !) est une course de fond et non un sprint. Nous ne sommes, en réalité, en compétition avec personne. Notre intuition ne peut pas se développer si nous sommes stressées, en train de courir à droite et à gauche. Elle s’exprime lorsque vous vous connectez à votre petite voix intérieure, êtes à l’écoute de vos rythmes, ménagez des moments pour vous qui vous aideront à vous ressourcer, à prendre du recul et à avoir un point de vue différent sur votre activité. Grâce à l’intuition, votre vie est plus fluide et épanouissante.

« S’étirer, faire des mini siestes, sortir prendre l’air, s’entourer de personnes bienveillantes et positives sont essentiels pour vous connecter à votre partie réceptive. »

Je vous invite à trouver une nouvelle voie, une voie plus en accord avec vous-mêmes, écouter votre intuition, créer les conditions pour qu’elle puisse s’exprimer et lui (vous ?) faire confiance.

©Fairouz Guédira - Mid&PlusFairouz Guédira
Coach et formatrice,
spécialiste de l’accompagnement d’entrepreneurs
ww.interhorizon.fr

Fairouz a commencé par conseiller de nombreux dirigeants de PME au sein d’un groupe bancaire, tout en contribuant à la création et au développement de l’entreprise familiale TRILOGIQ. Elle s’est ensuite lancée dans la création de sa propre entreprise et accompagne aujourd’hui des entrepreneurs pour une meilleure performance et un développement harmonieux de leur activité et d’eux-mêmes en s’appuyant sur leur intuition, dans le respect de leur écologie personnelle. 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.