Ikigaï ou la joie de vivre

0

Le Japon est le pays où l’on compte le plus de centenaires au monde. Quel est le secret de ces papis et mamies épanouis et en bonne santé ? L’Ikigaï, qui est « L’art de vieillir en restant jeune ».

Un état d’esprit et une philosophie

Ce concept, né au 14ème siècle, résume la question que l’on s’est tous posée un jour « Pourquoi je me lève le matin ? ». Et d’ajouter « Je suis lasse de mon travail » ou encore à la retraite « J’aimerais faire autre chose mais je ne sais pas quoi ». En cause votre santé et vos efforts pour vous adapter à cette vie toujours plus stressante. Celle qui mène certains au Burn Out ou d’autres au Bore Out. Au lieu d’en subir les conséquences, l’Ikigaï suggère de vous recentrer sur vous-mêmes, sans dissocier le bien-être de votre vie personnelle de celui de votre vie professionnelle. Un être humain heureux apporte du bien à son entourage et c’est contagieux !

« Avoir la foi c’est monter la marche même quand on ne voit pas tout l’escalier. » Martin Luther King

Ayez une passion !

Des études ont montré que les personnes ayant une passion dans la vie sont plus heureuses que les autres. Quelle que soit l’activité choisie, consacrez du temps à ce passe-temps et vous vous sentirez déjà mieux. À l’image des sportifs qui ont appris à bien gérer leur mental qui fonctionne comme un muscle, il vous faut trouver un équilibre entre ce que vous aimez (la passion), ce pour quoi vous êtes doué (la vocation), ce qui vous rémunère (la profession) et ce qui est votre but (la mission). Commencez donc par prendre rendez-vous avec vous-mêmes avec un objectif, positiver !

« Toute âme qui s’élève, élève le monde ».  Gandhi.

Soyez curieux de votre curiosité

Cherchez à savoir ce qui vous intrigue, parce qu’une curiosité peut se transformer en un projet et un projet en un travail. Plus un métier vous ressemble, plus il a de chances de vous rendre heureux. Comme le définit Christie Vanbremeersch, « il vous faut atteindre votre zone de brillance » avec les qualités que l’on vous reconnaît et celles que vous savez posséder, vous ferez alors avancer votre cause et améliorerez votre confiance en vous. Et si nous avons tous besoin à certains moments de solitude, n’hésitez pas à bien vous entourer. Des scientifiques estiment que la vie en communauté augmente l’espérance de vie. Passez un maximum de temps avec vos amis, vos collègues et votre famille et aller vous reconnecter avec la nature, l’Ikigaï recommande d’être en osmose avec l’environnement le plus souvent possible.

 « Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être ». George Eliot

Adoptez quelques préceptes simples

  • Sortez de votre zone de confort, il n’y a pas d’âge pour se lancer des défis, et les habitudes du quotidien ne sollicitent que très peu le cerveau qui perd en capacité d’action.
  • Ne vous nourrissez pas trop pour faire comme les Japonais qui préconisent de ne manger qu’à 80% de sa faim.
  • Pansez vos blessures pour mieux vous en détacher, positivez chaque petite victoire acquise et intéressez-vous à ce qui vous rend jaloux, un sentiment qui cache vos aspirations profondes.
  • Enfin, posez-vous les bonnes questions pour trouver les bonnes réponses avec bienveillance et il ne vous reste plus qu’à trouver votre Ikigaï personnel pour atteindre le bonheur !

Vicky Sommet

Lire :
« Trouver son Ikigaï » de Christie Vanbremeersch (Éditions First). « Ikigaï, les secrets des Japonais pour une vie longue et heureuse » d’Hector Garcia et Francesc Miralles (Fleuve éditions).©Ikigaï - Mid&Plus

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.