La folie yoga

0

Pourquoi cet engouement ? Tout d’abord parce que la pratique s’adresse à tous les profils (femmes, hommes, enfants, personnes âgées), ensuite parce qu’elle n’exige aucune compétence musculaire particulière pour débuter et enfin que les exercices de respiration et de postures permettent d’améliorer l’état de santé général : ils favorisent la concentration, sollicitent en douceur toutes les articulations, améliorent la circulation sanguine. Même si sa dimension spirituelle initiale est presque absente du yoga tel qu’il est pratiqué aujourd’hui, sa pratique sérieuse et régulière est souvent indissociable d’un changement de mentalité dans sa vie quotidienne : calme, patience, relativisme, meilleure alimentation et hygiène de vie, méditation quotidienne.

Quels bienfaits pour les Midetplus ? En approchant de la cinquantaine, nous perdons de l’énergie et de la vitalité, notre corps change, récupère moins vite et se manifeste avec sa panoplie de douleurs :  dos, articulations, ventre, moral parfois en berne, sommeil perturbé… Les pensées négatives que nous pouvons avoir provoquent des crispations et des douleurs et empêchent le mouvement naturel, l’eau ne circule plus, nous sommes dans l’immobilisme alors qu’il faudrait recréer du mouvement. Le yoga propose justement de prendre l’être dans son ensemble, corps et intellect, permet de soulager ces douleurs physiques et morales et de retrouver de l’énergie et de la mobilité. Faire du yoga, c’est ralentir le flux de nos pensées et mettre de l’espace entre elles !

Le premier outil est la respiration. Bien souvent nous respirons en haut, trop peu, trop rapidement et sans expirer. Inspirer profondément, calmement, longtemps et descendre la respiration jusqu’au fond du bassin, c’est accueillir ce qui nous est donné, éliminer les tensions, ouvrir et recréer l’espace dont nos organes ont besoin. Expirer à fond en partant du fond du bassin d’où vient l’énergie vitale, c’est donner de l’ouverture, chasser les tensions, redresser la colonne, les intestins se déroulent et se détendent, retrouver l’énergie.

IMG_3131Le deuxième outil est la posture. Être bien placé dans l’axe et bien ancré dans la terre permet de redonner de la verticalité à sa colonne, aligner ses articulations et les faire travailler en douceur. Progressivement chaque posture est tenue et devient une méditation. Contrairement au sport qui sculpte l’extérieur, le yoga propose de sculpter de l’intérieur vers l’extérieur, de construire son corps au lieu de s’éclater et de le blesser, d’être dans le ressenti, de tourner son regard vers l’intérieur de soi-même.

Seule contrainte dans cette discipline : la régularité.  Le yoga se pratique au moins une fois par semaine (en salle ou en cours particulier chez vous avec un coach). La respiration doit être entretenue régulièrement (le matin en se levant, le soir dans son lit avant de s’endormir, à tout moment de la journée quand le stress monte ou une douleur surgit). La verticalité de notre posture doit être vérifiée à tout moment et peut se travailler en douceur (se redresser, replacer sa colonne, ancrer ses pieds dans une file d’attente, debout dans les transports en commun, etc.)

Le yoga et moi : vous l’aurez compris, la « non sportive, agitée, ne tenant pas en place » que j’étais a rencontré Michèle* professeur de yoga il y a huit ans. Tout ce qui est dit plus haut m’est arrivé : mon mode de vie au quotidien a imperceptiblement changé au fil des années, ma silhouette s’est redressée, mon ventre de femme ayant porté quatre enfants s’est raffermi, mes bobos ont disparu et j’arrive à chasser les nouveaux, je suis plus calme, je gère ! Le bien-être nous appelle !

Marie-Hélène Cossé

* Michèle Winkler, professeur de yoga, cours particuliers sur demande, cours collectifs en salle, Tennis Club des Ibis, 78110 Le Vésinet
http://www.club.fft.fr/tc.ibis/38780266_a/cms/index_public.php?us_action=show_note&ui_id_site=1&ui_id_doc=1010000003

Yogis du Coeur - Midetplus

Marie-Hélène aux Yogis du Coeur

Nous étions présentes au grand rassemblement des Yogis du Cœur dimanche dernier sous la nef de l’Orangerie du Château de Versailles ; les fonds récoltés étant reversés à l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque afin de financer l’opération de deux enfants. 700 personnes en blanc, silencieuses et concentrées, ont suivi ce cours de yoga. Impressionnant  !

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.