Longue vie aux optimistes !

1

C’est le sujet à la mode en 2015, le mot est lâché dans les médias ! Une étude récente montre que ceux qui voient la vie en rose auraient une meilleure santé en général, et cardiovasculaire en particulier, que leurs homologues pessimistes. Alors si la santé sourit aux optimistes, qui sont-ils donc, visionnaires naïfs ou acteurs positifs de demain ?

Un optimiste. Thierry Saussez¹, auteur de plusieurs livres sur le sujet, nous propose de lutter contre la ©Thierry Saussezsinistrose et la morosité qui ne font qu’ajouter une crise aux autres crises, briser le cliché selon lequel l’optimisme est fait pour quand ça va bien pour les benêts ou les nantis, ne pas nier les difficultés mais montrer ce qui fonctionne, valoriser les traceurs, les innovateurs, les entreprenants (les “faiseux” plutôt que les “diseux”), privilégier les solutions et enfin diffuser des conseils pratiques afin d’utiliser nos ressources naturelles pour aller bien, sourire à la vie, diffuser autour de nous la positive attitude.

« Il ne s’agit pas d’être béat, de rêver, de nier les difficultés, de voir le monde plus beau qu’il n’est. Il s’agit d’être réaliste, d’affirmer que le pessimisme ne construit rien, de diriger notre regard vers ce qui fonctionne, de mobiliser nos énergies pour faire reculer cette défiance collective qui nuit à la consommation, à la croissance, à l’emploi, au financement de la solidarité »Thierry Saussez¹

©Printemps de l'OptimismeSon projet. Thierry Saussez crée en 2014 un festival des énergies positives appelé le Printemps de l’Optimisme² qui attire 3.700 visiteurs (4 tables rondes, 14 animations, 50 intervenants, 28 auteurs en dédicace). La deuxième édition aura lieu cette année le jour du printemps, samedi 21 mars, au Conseil Economique Social et Environnemental, place d’Iena à Paris.

De quoi s’agit-il ? D’un temps de débats et de réflexion, avec un espace d’exposition, des animations et des ateliers pratiques d’une heure sur les valeurs et les recettes de l’optimisme : l’action, la beauté, la convivialité, la découverte, l’énergie, l’enthousiasme, la gratitude, le partage, la réflexion, le rêve, la solidarité… L’interactivité avec les visiteurs est largement privilégiée.

« Je m’aime, je sème, je s’aime ». Mid&Plus organise au Printemps de l’Optimisme 2015 de 15h00 à 16h00 ©Rolande Maioun atelier sur le thème de l’Estime de soi animé par Rolande Maio³. Pourquoi l’estime de soi ? Parce qu’elle est au centre de la relation humaine. C’est le cœur du cœur du réacteur de chacun d’entre nous d’où émergent créativité, motivation, efficacité et envies. Sans estime de soi, pas de progression possible. Cet atelier nous permettra de comprendre que notre relation aux autres dépend en grande partie de celle que nous avons avec nous-même et de notre propre estime, un jardin à cultiver pour le voir croître et embellir.

« Si je me sens bien avec moi-même, si je m’estime, alors je me sentirai bien avec les autres. » Rolande Maio³

Si vous souhaitez participer à ce mouvement optimiste, allez signer le Manifeste pour l’Optimisme sur le site du Printemps de l’Optimisme et pour les parisiennes rejoignez-nous au CESE place d’Iéna le 21 mars. L’optimisme a besoin de nous, positivez, c’est contagieux !

Marie-Hélène Cossé

¹Thierry Saussez, conseil en communication, délégué interministériel à la communication du gouvernement de 2008 à 2010, auteur de 13 livres, dont plusieurs sont considérés comme des ouvrages de référence dans le domaine de la communication et de l’optimisme. Manifeste pour l’optimisme (Éd. Plon) 2011 – Les 101 mots de l’optimisme (Éd. Archibooks) 2012.
²Rolande Maio, formatrice-coach, ex-Présidente de l’Association Française de Praticiens Élément Humain®, propose un stage pour construire ou reconstruire son estime de soi : L’estime de soi, clé de la réussite individuelle et collective. Prochaines dates : du 26 au 29 mai ou du 21 ou 24 juillet 2015 (-20% de remise pour toute inscription Mid&Plus).

Printemps de l’Optimisme – 21 mars 2015 – 9, place d’Iéna, 75016 Paris
©Printemps de l'Optimisme
L’entrée au festival est gratuite et aucune participation n’est demandée, mais l’inscription est obligatoire pour des raisons de sécurité (inscrivez-vous ici ou en ligne sur notre home page).

 

 

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.