Maigrir en se faisant plaisir

0

L’été approche et avec lui sa cohorte de conseils minceur à la une des médias… Un nouveau livre vient de fleurir sur les étagères qui propose de maigrir heureux quand on aime ni le sport ni les légumes !¹ Laurence Plumey², diététicienne et médecin nutritionniste de formation, nous y explique comment maigrir en se faisant plaisir. 

La méthode. L’auteure propose d’abord de nous aider à identifier le déclic qui va permettre de réussir notre régime dans la durée : « Si je comprends pourquoi j’ai pris du poids, j’active mon déclic de motivation, je comprends ce dont j’ai vraiment besoin et je construis ma journée autour ». Une fois le déclic trouvé, il s’agit de passer à l’action et de suivre le programme proposé en quatre étapes, pas par pas :
©Pixabay-Maigrir avec le sourire-Midetplus– 1.200 kcal/jour pour les premiers kilos,
– 1.500 kcal/jour pour continuer à en perdre,
– 1.800 kcal/jour pour stabiliser et ne pas reprendre les kilos perdus,
– 2.000 kcal/jour pour entretenir sa forme pendant des années et ancrer nos nouvelles habitudes alimentaires.

« La vie est trop belle pour se priver ! Trouvez le sens de ce que vous faites
et faites-le avec plaisir, détermination et motivation. » 

Les règles. Elles sont simples et de bon sens : quand on a envie d’une assiette de frites, par exemple, la © Pixabay- régime-Midetplusnutritionniste explique ce que cela représente en terme de gras et comment faire pour ne pas en manger plus le reste de la journée, de façon à ne pas dépasser le nombre de calories journalières auquel on a le droit  (1.200 pour une femme et 1.500 pour un homme en régime d’attaque). L’idée est donc d’apprendre non pas à se priver, mais à gérer intelligemment nos calories. Si on mange une assiette de frites à midi, il est conseillé de ne pas manger de fromage et de le remplacer par un yaourt par exemple (« Là vous économisez l’équivalent d’une petite plaquette de beurre »).

Ce qui est différent. C’est un livre où on se reconnaît : nos problèmes, nos déceptions, nos kilos superflus qui nous pèsent sur le corps, mais sur le moral aussi, y sont racontés. L’idée n’est pas d’imposer des règles universelles salutaires pour tous et qui finalement échouent, mais d’apprendre à chacun à identifier ses besoins et répondre à ses envies, sans renoncer au plaisir de la table, ni à sa gourmandise. L’auteure propose donc à chacun un programme sur-mesure en fonction de ses goûts pour que ça marche et éviter de faire le yoyo sur sa balance avec un énième régime. Elle nous donne surtout en fin d’ouvrage des menus et des recettes simples et faciles à cuisiner pour avant tout et surtout continuer à se faire plaisir !

Marie-Hélène Cossé

¹Comment maigrir heureux quand on n’aime ni le sport ni les légumes ! L’antirégime qui fait maigrir de Laurence Plumey (Éd. Eyrolles, février 2016).
²
Laurence Plumey est médecin nutritionniste, a enseigné la nutrition pendant quinze ans à l’École de diététique de Paris et pratique à l’Hôpital Necker au Centre de référence de l’obésité de l’enfant et à l’Hôpital Antoine Béclère, à Clamart, pour aider les patients à maigrir dans les meilleures conditions, est également fondatrice d’EPM Nutrition, école destinée à la formation continue en nutrition des médecins et autres professionnels de santé. À lire du même auteur : Le grand livre de l’alimentation (Éditions Eyrolles, 2014).
Sites Internet : www.epm-nutrition.org, www.nutriself.com et www.paroledenutritionniste.com.

©Laurence PlumeyTrois conseils de Laurence Plumey :
– Pourquoi j’ai pris du poids ? Il convient de s’interroger d’abord sur ses comportements et s’évaluer pour se situer car chacun a des raisons qui lui sont propres (suis-trop sédentaire ? Est-ce que je mange mal ? Est-ce que je grignote dans la journée et me nourris trop le soir ? Suis-je perturbée sur le plan psychologique ?).
– Mon objectif de poids ? Il importe de se fixer un objectif raisonnable. Retrouver son poids de jeune fille ne l’est pas, viser un poids de confort pour se sentir mieux et ne pas tomber malade l’est. Si prendre 5 à 6 kilos entre 18 et 50 ans est normal, une prise de poids importante sur un laps de temps court doit conduire à se poser des questions.Un bon objectif peut être de perdre 1 à 2 kilos maximum par mois. On s’encourage de mois en mois.
Comment atteindre mon objectif ? Il convient de bien démarrer son programme. Aller lentement mais sûrement est essentiel pour ne pas perdre du muscle ou avoir des carences ou encore regrossir dès la fin du régime. Il faut manger à sa faim, se faire plaisir et penser à avoir plus d’activité physique, être moins sédentaire (marcher 30 minutes par jour, monter les escaliers à pied) et quand on peut cuisiner soi même.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.