The Belly Lab®, l’atelier du ventre plat

0

Ventre creux, ballonné, vide, ouvert ou ventre plein, à terre, mou… Non, le seul credo de Joëlle Bildstein, c’est le ventre plat ! Une famille sportive, 18 ans de danse classique et 2 heures d’activités physiques chaque jour malgré un travail dans la mode, jusqu’à ce que des amies lui disent « Mais pourquoi tu n’en fais pas ton métier ? ». Elle s’est alors lancée, a passé un diplôme d’état et travaillé en tant que coach au début pour aider à la perte de poids, enseigné le stretching ou facilité la musculation pour que chacun ressente comme elle ce besoin de se dépenser : « Moi, si on m’enlève le sport, c’est comme si on me coupait une jambe ! ».

L’atelier du ventre plat. Elle lit des ouvrages sur le périnée, la respiration et l’expiratiojoelle Bildsteinn, les contractions pubo-rectales et teste tout sur elle, seule devant sa glace. « Malgré mes 45 ans, mes deux enfants, j’ai commencé à modeler mon ventre et ma taille mais, surtout, au-delà de l’aspect physique, j’ai senti une nouvelle force m’habiter et une confiance en moi que je n’avais jamais éprouvée auparavant. Si bien que j’ai eu envie de transmettre mon expérience à d’autres femmes. Beaucoup d’entre elles ont tout concentré en haut, dans le cerveau, et n’ont jamais pris possession de leur corps et de la puissance qui peut en résulter, comme un ouragan qui vous habite !!! ».

Une méthode qui s’exporte. Sollicitée au Maroc, là où le corps de la femme est un sujet tabou, Joëlle Bildstein a fait des démonstrations dans les hôtels : « Au fur et à mesure de mes explications, j’ai vu les yeux des femmes s’écarquiller de plus en plus. Elles découvraient les postures du corps, le fonctionnement du périnée, du rectum et j’ai abordé le sujet de la libido, sujet ô combien délicat dans un pays musulman, sans parler ni de l’orgasme ou des positions, mais je voulais juste leur faire comprendre qu’il faut connaître son corps et penser à soi. Car je suis certaine, on attire qui on est ! ».


La gym, c’est une corvée !
Mais pas avec Joëlle Bildstein ! « J’ai une clientèle extraordinaire, des femmes intelligentes qui veulent comprendre la mécanique du corps. Et moi, j’attends des résultats, je veux qu’elles soient en accord avec elles-mêmes. Je montre le premier exercice mais ce n’est pas moi qui doit le faire, c’est l’élève qui vient apprendre. Je reste en tenue de ville mais je surveille tout, je fais travailler du bas vers le haut, devant une glace, en auto-agrandissement ». Et très vite, le transverse, ce muscle qui forme la ceinture abdominale de votre ventre, la respiration en serrant le périnée et le rectum dans l’expiration (le contraire de ce qu’on vous a toujours appris), l’élongation de vos bras et de vos jambes, l’étirement de votre tête vers un ciel invisible, tout devient clair et concret.

Encore des projets… Joëlle Bildstein va bientôt installer des vidéos sur son site pour celles qui veulent travailler seules. Elle aimerait apporter son expérience à la Fondation pour la Femme que met en place la sœur du roi du Maroc, elle pense à former des coaches en Suisse même s’il n’est pas évident, quand c’est « votre  bébé », de transmettre votre savoir pour qu’il soit reproduit à l’identique, et pourquoi pas, écrire un livre sur sa méthode. « J’ai choisi ce que je fais et je prends mon pied ! ».

Vicky Sommet
The Belly Lab®- L’atelier du ventre plat
Photos :©The Belly Lab-Joëlle Bildstein

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.