Very good trip en caisson

0

Voyager dans le temps, rétablir l’équilibre hormonal, soigner le stress et les carences en magnésium… voici quelques-unes des promesses que l’on m’avait faites à propos du caisson de flottaison. Mais ce que j’ai découvert en l’expérimentant est bien plus précieux et émouvant.

Au début, on vient chercher le silence et la légèreté. Deux sensations, deux états qui dans nos vies de citadines manquent cruellement. Souvent, on peut rêver que l’on flotte dans l’air, que l’on se laisse porter, que l’on n’est plus agressé par les bruits, les images et toutes les sollicitations incessantes que l’on rencontre au quotidien. Personnellement, je rêve même que je suis morte et que la mort c’est bien, parce que tout s’arrête, que l’on touche l’infini, la paix, l’harmonie… C’est grave docteur ?

C’est dans cet état d’esprit très réjouissant que j’ai croisé l’existence du cocon de flottaison. Je me suis dit : « Tiens, la bonne affaire, je vais peut-être trouver le moyen de faire une pause sans mourir vraiment ». Il y a certes la méditation qui permet cette plongée intérieure, mais lorsque je médite, je garde la conscience de ma carcasse d’humain. Dans le cocon, l’effet le plus spectaculaire, c’est justement la « flottaison ». L’apesanteur. La liberté.

Au cœur de notre intimité, toute l’immensité du monde. Dehors, il y a la rue Saint-Denis, Paris, la vie. Et dans une petite impasse, La Paillasse : « un laboratoire communautaire pour les biotechnologies citoyennes ». Un endroit fou où les gens travaillent à la cool sur des sujets hypers poiCabine_Flottaison_MEISOntus. On descend. La plongée commence et les bienfaits de l’expérience aussi avec l’accueil de Maïté qui s’assied avec vous et vous présente les différentes expériences que vous pouvez faire. Je choisis une méditation guidée pour booster ma créativité. Gros programme… Maïté a une douceur très new-age mais 3.0 et Alexandre, le designer du cocon, a un côté génie mais pas fou. On les sent bien ancrés dans la réalité. Le cocon de flottaison, c’est leur business. Ce sont des scientifiques et des entrepreneurs. Pas des vendeurs de rêve.

Le noir, le silence, l’apesanteur. Bon alors voilà, je me déshabille totalement, je me lave et j’entre dans l’eau. Elle est chaude. Le cocon est peu profond. La sensation est douce. Je choisis de mettre une petite veilleuse sur le bord, pour ne pas perdre mes repères. C’est une erreur. Car ce qui est bon, c’est justement de les perdre : cela s’appelle l’isolation sensorielle. C’est ce qui facilite l’abandon et l’état méditatif. Je me laisse flotter. La détente physique est immédiate, l’esprit s’apaise, la régénération du corps s’enclenche. Je n’ai pas peur. Au début, je cherche les parois du cocon, je me tourne et me retourne, pour voir ce que cela fait. Et puis j’arrête de gesticuler et tout s’apaise.

La rencontre avec son artiste intérieur. Je me promène dans la forêt. Je rencontre une enfant. Elle a 3 ou 4 ans et porte une robe à smocks de petite fille modèle. Elle rit aux éclats en se roulant par terre dans la boue et les feuilles. Cette petite fille, je ne veux plus la quitter. Mais il faut remonter. Je continue de flotter avec un sentiment très fort d’immensité. On sent que tout est bien. Que tout est à sa place dans le monde. Qu’il ne faut pas s’inquiéter. Que nous sommes l’univers. Que nous ne faisons qu’un.

Back to reality. L’expérience s’achève au bout d’une heure qui semble beaucoup moins. Le système de ©Astrid Renoultrégénération de l’eau se met en route ; c’est le signe qu’il faut sortir. Moi j’en profite pour me faire faire un petit aqua-massage de la voûte plantaire avant le retour à la réalité. Je bois un thé avec Maïté. Je marche dans Paris, mais je tiens par la main cette petite fille que j’ai retrouvée et qui plus jamais désormais ne pourra me quitter. Je vous la présente : la voici. C’est moi, redonnant vie, dans mon cocon, à cette merveilleuse phrase de Cervantès: « Garde toujours dans ta main, la main de l’enfant que tu as été ».

Astrid Renoult

Logo MeisoMEISO    226 Rue Saint-Denis, 75002 Paris – Ouvert 7j/7 de 9h à 22h30 – Séance sur réservation en ligne 80€ –
Voir offres spéciales Noël

Petit conseil : attention à vos yeux car c’est la grande quantité de sel d’Epsom dans l’eau qui permet la flottaison (600kg/1000l). Le sel d’Epsom est utilisé depuis plusieurs siècles pour des bains thérapeutiques et soigne merveilleusement les douleurs musculaires et articulaires.
La flottaison (ou R.E.ST / Restricted Environmental Stimulation Therapy) a été développée dans les années 50 par des chercheurs en neurosciences. Cette technique fait encore aujourd’hui l’objet d’études scientifiques sur ses bienfaits et ses applications.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.