5 expositions pour les fêtes

0

Derniers jours pour certaines, prolongation pour les autres, cinq expositions parisiennes à découvrir en famille pendant les vacances de Noël.

  •  Un Suédois à Paris au XVIIIe siècle, la Collection Tessin
    Heureux homme qui ne résista pas au plaisir, à la passion de collectionner dessins et peintures que ce Carl Gustaf Tessin (1695-1770), comte de son état, proche du roi de Suède, ambassadeur de fait à la cour de Louis XV, entre 1739 et 1741. Hélas (pour lui) très dispendieux, criblé de dettes, il dut vendre une partie de sa collection de peintures au roi Frédéric Ier qui en fit cadeau à la rNM 864eine Louise-Ulrique de Suède, puis se séparer de ses dessins, qui furent acquis par le prince héritier Adolphe-Frédéric. Une occasion de comprendre l’histoire du goût, le marché de l’art et de se mettre pour un moment dans les habits d’un collectionneur en croisant Boucher, Oudry, Dürer, Rembrandt, Carrache… Un moment de pure délectation.

Regardez ce chien, son basset Pehr qui vint également à Paris… il n’a pas pris une ride et attend son maître pour l’éternité ! (Jean-Baptiste Oudry, Basset, gibier mort et fusil ©Cécilia Heisser/National Museum)

Le Louvre-Paris– Jusqu’au 16 janvier 2017.

  •  L’esprit du Bauhaus, l’objet en question
    Peut-être le Bauhaus fera-t-il l’objet d’une grande exposition pour le centenaire de sa création en 1919, en attendant, le Musée des Arts décoratifs de Paris revient sur l’épopée de cette extraordinaire creuset de création avec une présentation foisonnante, quelque peu labyrinthique de cette « école » qui jusqu’en 1933 permit, dans un esprit de création d’une société nouvelle à des architectes, artisans, danseurs, musiciens, peintres, sculpteurs, designers, photographes, ingénieurs, tisserandes… de travailler ensemble pour améliorer la vie quotidienne…Trois étapes, trois directeurs, trois styles : Walter Gropius, Hannes Meyer, Ludwig Mies van der Rohe. Trois volontés premières : créer des projets où img_3264tous les arts seraient combinés, exalter l’artiste-artisan, permettre aux étudiants de rester en contact avec l’industrie. Les plus grands noms (Vassily Kandinsky, Paul Klee, Lily Reich, Marianne Brandt, Anni Albers…) formaient les universités dans un esprit moderne. Trop choquante, l’école finira dissoute en 1933 par les nazis, étant le « berceau du bolchevisme culturel ».

S’il fallait choisir un objet… Ces boules à thé !

Musée des Arts Décoratifs de Paris- Jusqu’au 26 janvier 2017.

oskarUn petit plus : pour compléter la visite, allez au  Centre Pbalompidou Metz pour découvrir l’exposition consacrée au ballet triadique de Oskar Schlemmer l’un des maîtres du Bauhaus,

Un second petit plus : lire Le bal mécanique de Yannick Grannec. Une plongée dans la vie culturelle allemande, entre Bauhaus et Expressionnistes, dans la ville de Berlin folle et sauvage de l’entre-deux-guerres…

  • Les Temps mérovingiens
    À l’heure où l’histoire de France est un peu chahutée par nos chers politiques,  une visite de l’exposition consacrée aux Mérovingiens vous réconciliera avec les dates !!! Juste après les francs… et avant les Carolingiens viennent les Childéric, fils de Mérovée, Clovis, Clothaire, Dagobert, Théodoric et leurs reines aux prénoms d’antan. Civilisation extrêmement raffinée, où les femmes avaient des droits particulièrement importants, les Mérovingiens sont bien loin de l’image des barabeilles-300x206bares que les cours d’histoire nous ont transmis…Le trône de Dagobert (BNF), la chasuble de la reine Bathilde, des médailles et bijoux somptueux, ivoires sculptés, des manuscrits enluminés vous ravissent !

Pour réaliser leurs bijoux, ayant la forme d’animaux stylisés, les artisans mérovingiens inséraient les grenats provenant d’Inde et exceptionnellement de Bohême, dans des cloisons d’or soudées dans un boitier. La feuille d’or placée sous les pierres renvoyait alors la lumière . Les Abeilles de la Trésor de la tombe de Childéric –  Ve siècle – Or et grenats – h 0,3 cm l1,6 cm ©BNF.

 Musée de Cluny-Frigidarium-Jusqu’au 13 février 2017.

  • Bonnard et Vuillard – Donation Zeîneb et Marcie-Rivière
    Il est des personnalités exceptionnelles… la donation Zeîneb-Marcie-Rivière en est la preuve : 141 pièces, 24 peintures et 92 œuvres graphiques de Pierre Bonnard et 23 peintures et 2 pastels d’Édouard Vuillard ! Lbaine musée d’Orsay présente ce legs dans son ensemble, une chance à ne pas rater ! Bonnard et Vuillard, au temps des Nabis avaient des préoccupations proches : on retrouve alors ces soirées musicales, ces portraits saisis sur le vif, ces intérieurs  (un peu étouffants parfois), les scènes urbaines… On retrouve les Bonnard aux couleurs mêlées, chantantes, inouïes, aux cadrages photographiques, à l’espace étiré au luminisme magique.

Pierre Bonnard Nu accroupi au tub
© Adagp – Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice
Schmidt

Musée d’OrsayJusqu’à fin mars  2017

  • Arnold Schönberg, peindre l’âme
    De Schönberg, bien souvent on  ne connaît que la musique… et l’invention du dodécaphonisme. On sait éventuellement qu’il fut très lié à Kandinsky. Ce dernier à la suite  d’un concert donné en janvier 1911, lui écrivit une lettre mémorable dans laquelle il lui fit part qu’il retrouvait dans sa musique les « aspirations » que lui-même avait pour sa peinture. Relation épistolaire qui durera. Et Kandinsky transposa aussitôt ses impressions en peinture, dans la toile intitulée III (Concert). SI Kandinsky s’achemine vers l’abstraction, avec ses Impressions, Improvisations, et Compositions, Schönberg, à Vienne, à partir de décembre 1908 et pendant quelques années, va pratiquer la peinture en parallèle de capturela composition. Il réalise une œuvre hors-norme, dans laquelle les autoportraits et portraits de ses proches voisinent avec ce qu’il intitulait des Regards – sortes de visions hallucinées contemporaines des premières œuvres expressionnistes de Kokoschka et Schiele.

Blick (Regard), vers1910, huile sur carton, 31,5 x 28 cm, Vienne, Arnold Schönberg

Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme – jusqu’au dimanche 29 janvier 2017.

Béatrice Leroux-Huitema
Mid&Art

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.