Anne Roumanoff, fidèle au poste

0

Cocktail hilarant permanent, avec son âme slave et son bassin méditerranéen, elle est notre meilleure copine par excellence. Un statut qu’Anne Roumanoff revendique, en début de spectacle, même si, bien sûr, elle est tellement plus que cela !

Notre miroir décapant et plus encore… bienveillant. Car au fil des années c’est nous qu’elle raconte au travers de ses personnages fétiches, comme Françoise, la bouchère du quarti©Stéphande de Bourgies-Anne Roumanoff-Midetpluser, qui s’enhardit désormais à parler de sujets intimes, mais aussi cette touriste américaine épatante où Anne Roumanoff, totalement « libérée délivrée », sexy en diable avec ses lunettes noires sur le nez, se lâche sur nos défauts si frenchies.  Un régal qui pique mais c’est bon ! Anne Roumanoff a la cinquantaine rayonnante qui savoure chaque instant. À 20 ans quand un homme vous cour­tise on est blasée : « Encore un…», alors qu’à 50 on apprécie émer­veillée  « Oh, un homme qui me cour­tise encore ! ».

Le talent et l’aisance chaque soir sur les planches. Le plus bluffant, c’est vraiment sa façon de jouer avec le public en invitant quelques spectateurs à participer à son numéro de coaching à la bienveillance – pour éliminer les toxines de notre entourage et aimer celles et ceux qui nous rendent la vie si difficile. Elle pratique la speed Ann’alyse, devant une salle hilare qui se reconnaît dans l’élu qu’elle choisit soigneusement – un banquier le soir où j’y étais, joyeusement étrillé !

Sa jubilation dans l’improvisation est contagieuse. Car lorsqu’elle demande à tous, de 17 à 77 ans de penser à LA personne qui nous pourrit la vie, pour lui dire «  Je te comprends », puis « Je te pardonne » (même si c’est pas facile !) et terminer en apothéose par un « Je t’aime », chacun se prend au jeu… quitte à soupirer devant la difficulté, mais heureux d’atteindre l’objectif !

©Joanne Azoubel-Anne Roumanoff-MidetplusBienveillante. C’est certainement la plus belle qualité d’Anne Roumanoff, parvenir à nous faire rire du fond du cœur, sans arrière-pensée ni méchanceté, et nous amener, avec finesse et délicatesse, jusqu’à l’éveil pour devenir meilleures, avec de vrais moments  d’émotion pure, du rire aux larmes, quand elle évoque son papa. Au-delà de la bonne copine, Anne Roumanoff est surtout une très chic fille, digne de son père.

Allez la voir et l’entendre en tournée, pour conjuguer en chœur Aimons-nous les uns les autres ! Cours de rattrapage tous les jours de 12H à 12H30, avec son équipe, sur Europe1, dans Ça pique mais c’est bon !

Anne-Claire Gagnon
Mid&Flandres
Calendrier des spectacles

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.