Artistes au Premier Regard

0

Rentrée en France après avoir séjourné à l’étranger, Laurence Poirel transforme son amour des musées en une association et une galerie où, avec son amie Laurence Fontaine, elle expose les œuvres d’artistes émergents.

De l’audace et un vrai sens artistique

« Nous avons commencé par prendre des cours au Jeu de Paume pour remettre à jour nos savoirs et un local ayant été mis à notre disposition, nous l’avons transformé en galerie. Ensuite, nous avons constitué un comité artistique, pour faire office de jury de sélection, en contactant des personnalités importantes dans le monde de l’art. Dix-huit d’entre elles ont accepté de nous suivre bénévolement en se réunissant une fois par an comme Florence et Daniel Guerlain, Marc Donnadieu du Musée de l’Elysée à Lausanne, Frédéric Morel de la Villa Arson à Nice ou Frédérique Loutz, professeur à l’école des Beaux-Arts de Marseille. »

Qui frappe à la porte ?

Ce sont de jeunes artistes qui viennent à la galerie, envoyés par des galeristes, des membres du jury ou qui découvrent Premier Regard sur son site internet. « Personne ne nous connaissait au départ et c’est grâce à ce jury que les professionnels de l’art nous ont ouvert leurs réseaux. Après avoir exposé, beaucoup de galeristes récupèrent ces nouveaux venus car nous posons une condition, ils ne doivent pas avoir exposé avant Premier Regard et comme nous sommes une association, nous ne prenons pas de commission sur leurs ventes. Tous les artistes (78 à ce jour) trouvent formidable l’opportunité de pouvoir exposer dans une grande galerie, d’installer leurs œuvres selon leur idée et d’établir leur propre liste de prix. On reçoit en moyenne 3 à 10 demandes par semaine. »

©2016 paulhackmann

Laurence Fontaine et Laurence Poirel à la galerie Premier Regard

Aujourd’hui et demain ?

« Nous organisons cinq expositions par an et nous prêtons la galerie pour des causes bénévoles. Nous accueillons aussi bien des artistes français que des artistes étrangers comme une jeune peintre sino-luxembourgoise qui a obtenu le prix du meilleur pavillon à la Biennale de Venise. Nous organisons un service après-vente en les conseillant pour établir des prix raisonnables, pour ne pas choisir de trop grands formats inadaptés aux intérieurs d’aujourd’hui ou à préparer des dossiers à l’intention des galeristes. Nous communiquons aussi sur leurs expositions et les soutenons pour obtenir une résidence à Pékin ou à la Villa Médicis. »

Plus que des mamans, les deux Laurence sont des grands-mamans dont tous les petits-enfants ont un don artistique très développé et qu’elles aident à se faire connaître, car l’art doit se partager et se faire voir. Et demain Premier Regard pourrait essaimer à Bruxelles, en Suisse ou aux USA même si le marché de l’art est difficile et les galeristes peu enclins à la nouveauté. Pourquoi pas ?

Vicky Sommet

Association Premier Regard, 10 rue Humblot, 75015 Paris.
Exposition du 28 septembre au 13 octobre 2017 : Alice Gauthier/Rob Miles « Teacher ! there is much to learn … » 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.