Avec ou sans bulles ?

0

Le festival de BD d’Angoulême 2015 vient de fermer ses portes. Élevé au rang de 9e art, la BD est un genre littéraire qui a toute sa place sur la table basse d’une Mid&Plus. Pour vous, notre bédéthèque du moment : du polar à l’album jeunesse en passant par le manga (oui Madame !), texte classique, bio, rire et fiction pure.

ROMAN NOIR : FataleFatale-BD-Midetplus
Une adaptation fidèle et très cinématographique du roman policier de Jean-Patrick Manchette. Le livre fut refusé par la Série noire pour manque d’action (1977) !  Ça commence comme un gentil petit roman de gare pour finir en apocalypse façon Tarantino. La lecture est fluide, la mise en couleurs de Cabanes somptueuse. Dans les années 60, Aimée, jeune et jolie veuve, aime à s’immiscer dans la vie de la bourgeoisie provinciale afin d’y observer et traquer histoires conjugales et d’argent. Derrière la façade policée des notables, beaucoup de linge sale… Derrière la femme fragile, une tueuse.
Fatale-Cabanes/Manchette-Aire Libre-2014 -22€

Tomiji-BD-MidetplusMANGA : Elle s’appelait Tomoji
Ne balayez pas d’un revers de main le genre Manga et découvrez -si cela n’est pas déjà fait- le monde poétique de Jirô Taniguchi, maître incontesté du genre. Son dernier livre Elle s’appelait Tomoji est une merveille de délicatesse. Rares sont les BD qui génèrent à leur lecture une telle nuance d’émotions. Réalistes, raffinés, les dessins passent subtilement de la couleur (les jours heureux) au noir et blanc (les jours douloureux). Peu d’action, que du sentiment… La rencontre entre deux adolescents dans le Japon de l’entre-deux-guerres (1925 – 1932). Tomoji vit dans la campagne japonaise au nord du mont Fuji tandis que Fumiaki fait ses premiers pas de photographe à Tokyo. Cette histoire est inspirée de personnages réels qui fonderont par la suite une branche dérivée du bouddhisme.
Elle s’appelait Tomoji Jiro Taniguchi-Rue de Sèvres-2014-17€

HUMOUR  : Moderne Olympia.
Sur une commande du Musée d’Orsay, Catherine Meurisse de la bande à Charlie Hebdo a publié l’annéeModerne Olympia Bd Midetplus dernière Moderne Olympia, en référence au célèbre tableau d’Édouard Manet. La jeune dessinatrice y mêle comédie musicale, peinture et cinéma. Avec un coup de crayon et une irrévérence qui ne sont pas sans rappeler ceux de Bretécher et de Reiser. Le musée transformé en plateau de tournage, accueille une guerre de clans. À travers castings et auditions du personnage principal Olympia -en tenue d’Ève- à chacun de retrouver des références artistiques du XIXe judicieusement suggérées.
Moderne Olympia– Catherine Meurisse-Futuropolis/Musée Orsay-2014-17€.

CONTE SANS PAROLES : Un océan d’amourOcean amour-bd-midetplus
Une performance stylistique : un récit sans bulles qui pétille d’intelligence. Muet, tout en suggestion, les auteurs nous emportent dans un monde burlesque, plein d’humour et de tendresse. Le dessin hyper-expressif, les cadrages serrés « parlent », on entend presque le cri des mouettes ! Entre hymne à l’amour et conte écologique. La routine d’un couple breton, elle, bigouden, lui marin-pêcheur breton est bouleversée par la disparition de ce dernier.
Un océan d’amour-W.Lupano et G.Panaccione.-Delcourt-24.95€.

LITTÉRATURE : L’ÉtrangerL'étranger-Munoz-BD- Midetplus
Le génie du trait à l’encre de Chine de l’artiste argentin, José Muñoz, offre une lecture nouvelle de cette œuvre liée à nos souvenirs scolaires. Tout en suggestion, Meursault prend visage (Muñoz avoue s’être inspiré des traits d’Albert Camus et de Robert Mitchum). Même en noir et blanc, le soleil meurtrier cogne sur Alger. Superbe et magistrale rencontre entre un chef d’œuvre de la littérature et un dessinateur talentueux. Texte intégral du roman publié par Albert Camus en 1942.
L’Étranger– Albert Camus -Dessins José Muñoz-Futuropolis-Gallimard-2012-22€.

O de Gouges-BD-MidetplusPORTRAIT DE FEMME : Olympe de Gouges
La riche vie d’Olympe de Gouges mérite bien trois cents planches et 488 pages ! Romancée mais extrêmement bien documentée, cette biographie nous raconte l’irrésistible ascension de cette femme de lettres, libertine, audacieuse et profondément républicaine, qui la mènera jusqu’aux marches de l’échafaud. Avec elle, on revit cette période d’Histoire si brillante et tragique et l’on croise tous les acteurs de la Révolution française. Bel hommage graphique à cette figure essentielle du féminisme.
Olympe de Gouges – J.L.Bocquet, Catel- Édition de luxe- -2013-35€ / Version édition classique-2012- 24€.

Cerise-BD-MidetplusJEUNESSE : Les Carnets de Cerise
À partager avec les plus jeunes (à partir de 9ans), les trois tomes déjà parus des Carnets de Cerise, jeune enquêtrice en socquettes blanches (Fauve d’Angoulême prix jeunesse 2014). Les planches aux superbes couleurs pastel se mêlent aux pages du carnet intime de l’héroïne. D’une grande poésie, prônant des valeurs comme l’écoute, la gentillesse et le non-jugement, cette série intelligente fait l’unanimité chez les libraires et les enfants.
Les Carnets de Cerise– Joris Chamblain-Aurélie Neyret- Métamorphoses-Soleil Productions-15€95.

Christine Fleurot

Merci à l’équipe de Bulles de Salon pour ses conseils – 39 rue Letellier- 75015
www.bullesdesalon.com/nos-magasins/bulles-de-salon-15/

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.