La lecture en partage

0

Malgré l’omniprésence des smartphones dans nos vies, la lecture et le monde de l’édition se portent bien. Oui, mais comment faire, à l’heure où la question environnementale est plus présente que jamais, pour continuer à lire tout en protégeant nos forêts et… nos bourses alors que nos deux rentrées littéraires cumulent à elles seules plus de 1 000 ouvrages nouveaux par an ! 

Emprunter plutôt qu’acheter

L’association Culture et Bibliothèque Pour Tous¹, premier réseau privé de prêts d’ouvrages en France, composée de 700 bibliothèques sur le territoire gérées par 6 000 bibliothécaires bénévoles et qualifiés, prête environ 2,2 millions d’ouvrages par an. À Paris, l’Association Départementale² regroupant 39 bibliothèques a prêté en 2017, tous secteurs confondus, 132 724 livres et jeux ! Il y en a forcément une dans votre quartier.

©Bibliothèque pour tous - Mid&Plus

Les points forts

Une grande souplesse dans leurs achats et leur réactivité aux demandes des lecteurs leur permettent de proposer les derniers titres dès leur parution. Chaque bibliothèque analyse les livres sortis en comité de lecture et procède à ses propres achats ciblés. Les bénévoles sont disponibles pour apporter des conseils personnalisés, écouter, discuter, favoriser les échanges autour des ouvrages et ainsi créer un lien social et culturel autour de la lecture. De nombreuses animations sont organisées (lectures à voix haute, cafés littéraires, invitations d’auteurs, concours de nouvelles, etc.), ainsi que des services mis à disposition (portage à domicile, présence dans les hôpitaux, accueil des classes, etc.).

Chaque mois la revue Notes bibliographiques³ sélectionne une centaine d’ouvrages en retenant les livres « dont on parle », bons et moins bons et ceux dont ne parle pas… mais à ne pas manquer ! Les analyses sont rédigées par une centaine de rédacteurs indépendants et bénévoles.

Devenir bénévole                  

Chaque année plus de 250 bénévoles sont certifiés. La formation s’adresse à toute personne souhaitant rejoindre l’association en tant que bibliothécaire. Comme tout engagement bénévole, motivation, régularité, écoute, esprit d’équipe et d’initiative sont des qualités requises. Elle se déroule selon un cycle annuel, d’octobre à mai, associant une formation théorique (75 h) et un stage pratique en bibliothèque, validés par un « certificat national CBPT ». Cette formation permet d’acquérir les connaissances techniques et pratiques nécessaires au fonctionnement d’une bibliothèque du réseau et peut être approfondie avec le concours d’intervenants extérieurs.  Avis à celles que la retraite affole et qui aiment la lecture !

©Bibliothèque pour tous - Mid&Plus

Non seulement la Bibliothèque Pour Tous permet de lire en toute sérénité les nouveaux titres des rentrées littéraires ou de relire des ouvrages oubliés, mais elle contribue à tisser un lien social et culturel au sein des quartiers et des villes en faisant se rencontrer les lecteurs ou en allant au-devant d’eux. Une belle contribution à la lutte contre l’anonymat et l’isolement, maux de notre siècle !

¹Pour pallier un manque de lieux de lecture de proximité, des « Bibliothèques pour tous » se sont développées sous une forme associative à partir de 1934, puis elles se sont progressivement regroupées en Associations Départementales sur la quasi-totalité du territoire français et se sont fédérées en 1971 sous le nom d’Union Nationale Culture et Bibliothèques Pour Tous (UNCBPT).
²L’Association Départementale Paris Métropole, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne regroupe 39 bibliothèques dont 23 de quartier, 16 d’hôpital, 1 en entreprise. 2 bibliothèques de quartier sont spécialisées jeunesse et 5 en quartier ou dans les hôpitaux prêtent aux adultes et aux enfants, 1 ludothèque à Garches.
³Abonnement d’un an aux Notes bibliographiques et à l’Hedbo des notes pour €175 (contactcbpt@gmail.com).

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.