Du cirque : oui, mais du cirque chic !

0

On est d’accord, il y a cirque et cirque. Si vous voulez offrir le meilleur, si vous voulez réjouir leurs cœurs d’enfants et le vôtre, filez vite au Cirque d’Hiver-Bouglione pour une parenthèse unique de grand grand cirque. Jusqu’au 1er mars.

Il y a d’abord le cadre mythique. Ce cirque construit en 1851 sur ce qui était alors le Boulevard du Crime, dédié aux divertissements des Parisiens. Sa façade tout juste rénovée, du rouge partout, des lustres grandioses, ces petits strapontins et loges, la piste tout près, là, devant, à portée de main. L’orchestre, les pop-corn et les bâtons lumineux (qu’il faudra évidemment acheter).

Géant, un spectacle tout en contraste.
La magie agit. Immédiatement. On attend. On ne sait pas. C’est comment le cirque déjà ? Les clowns font-ils encore peur ? Les animaux sont-ils heureux ? Et les lumières s’éteignent. Les enfants agitent leurs bâtons de lumière ruineux. Rien n’a d’importance. Car on sent que ça vient.

On a le droit à tout. Tout ce qui nous fait encore rêver, mais en mieux. Il y a les éléphants, les acrobates et les artistes aériens, les chevaux, les trapézistes, et Rob Torres…A.Arnoult-Cirque Hiver -Midetplus ce clown ultra récompensé avec sa boîte à applaudissements. Arrivent Ambra et Yves, « héritiers d’illustres familles circassiennes » nous dit Monsieur Loyal. Ils s’envolent. Ils s’aiment avec force et légèreté dans leur numéro de tissus aériens.

Stop… et c’est l’entracte. Les écuries Napoléon III. Le Bar de l’Impératrice, les autographes des artistes, l’âme de Trapèze tourné ici en 1955 avec Burt Lancaster et Gina Lollobrigida. 2h10 de show. Ça peut être un peu long pour les tout-petits, mais au cirque tout est permis. Ils se tordent, se lèvent, s’assoient, ouvrent la bouche, se collent à vous et rient aux éclats. Mmm, c’est bon.

A.Arnoult-Cirque d'Hiver-MidetplusUn coup de cœur immense pour un numéro pas tradi. : Daniel Golla et son avion télécommandé qui nous donne l’impression de voler. Quelques notes de musique et une poésie folle pour ce moment émouvant ; qui est en fait, une véritable prouesse.

Et voilà. C’est fini. On est passé par toutes les émotions dans ce monde clos qui nous emporte loin, en nous accueillant au cœur de l’hiver dans son cocon de velours et de stuc. Et ça tombe bien parce qu’on en avait vraiment besoin.

Astrid  Renoult

Cirque d’Hiver Bouglione 110 rue Amelot. 75011 Paris / 01 47 00 12 25 www.cirquedhiver.com Gratuit pour les -2 ans sur les genoux.
Reportage BFM TV. https://www.youtube.com/watch?v=MMQ8eyXbvG4

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.