François Cheng, écouter le chant de l’âme

0

Lire un livre de François Cheng c’est quitter le temps pour aller dans un ailleurs extraordinaire, à la fois au bout du monde et au plus profond de chacune d’entre nous.

La fraîcheur d’âme d’un merveilleux auteur. À 86 ans, François Cheng a toujours l’œil ouvert et le cœur battant comme au premier jour, pour nous conduire aux c©Site Académie Française-François Chengonfins de l’âme, à travers sept lettres à une amie, qui place chacune d’entre nous au centre du monde, avec une infinie douceur. On ne peut qu’aimer de toute son âme François Cheng, auteur d’une poésie et d’une beauté apaisantes par ces temps difficiles. Au fil de ses romans ou essais, on découvre et  parcourt avec lui et ses héros la Chine, on gravit la montagne pour contempler le Mont-Lu, en attendant le retour de l’être aimé. Avec lui L’éternité n’est pas de trop. Surtout pour comprendre comment chacune de nos âmes, toutes uniques, communient ensemble, « reliées  au Souffle originel ».

Son dernier ouvrage, De l’âme, se lit à petits pas, page à page, en savour©François Cheng-De l'âme-Midetplusant tout ce qui résonne… à notre âme ! « L’esprit communique, l’âme communie », et comme le Yin & le Yang, l’un ne va pas sans l’autre ici-bas, même si l’âme seule est éternelle.

Le chant de l’âme. Explorant ses souvenirs, les différentes traditions spirituelles, l’incandescence de l’Amour, la beauté de la nature, convoquant l’émouvant tableau de Léonard de Vinci qui a peint la Vierge, l’Enfant Jésus et Sainte-Anne, François Cheng nous guide sur les chemins de la poésie, de la beauté pour tenter de définir les contours de l’âme.  Il cite pour éclairer son propos Jacques de Bourbon Busset : « L’âme est la basse continue qui résonne en chacun de nous » ou  Hildegarde de Bingen : « Le corps est le chantier de l’âme où l’esprit vient jouer ses gammes ».

Tout un programme ! Et après avoir, enfant, chanté Brel en cours de latin, Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa, je n’ai plus qu’une envie, chanter cette petite musique par laquelle François Cheng conclut son ouvrage : « Aum-âme, âme-Aum. Amen. »

Un auteur qui fait véritablement fondre en âme le lecteur.

Anne-Claire Gagnon
Mid&Flandres

Œil ouvert et cœur battant– François Cheng- Éditions Desclée de Brouwer
L’Éternité n’est pas de trop -François Cheng- Éditions Livre de Poche
De l’âme-François Cheng-Éditions Albin Michel

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.