Le legs de Jeanne

0

L’inoubliable Catherine de Jules et Jim disparue en juillet dernier lègue l’ensemble de ses biens, ainsi que ses droits moraux, pour la création d’un fonds sous le signe de la transmission de la culture et de l’accès des enfants au théâtre et au cinéma. Qui étais-tu généreuse Jeanne ? 

Avant tout une carrière de femme engagée

Actrice dirigée, Jeanne veut être « maître à bord et être responsable de soi » et donc elle chante, fait du théâtre (elle est présente au festival d’Avignon depuis 1947), réalise deux films. Et cette carrière exceptionnelle durera presque 70 ans. Quelle subtilité de jeu évidente dans « Ascenseur pour l’échafaud » de Louis Malle, quelle figure d’héroïne moderne dans « Les amants » du même réalisateur ! Tous ces réalisateurs audacieux et ambitieux -Antonioni, Joseph Losey, Orson Wells, Jacques Demy, François Truffaut- vont l’enrôler, elle a joué dans 103 films. Et c’est « Jules et Jim » de François Truffaut qui va la propulser star. Orson Wells dira d’elle : « C’est la meilleure actrice du monde. »

Et puis ses chansons qui nous parlent et nous envoûtent. Surtout celle de Serge Rezvani : « J’ai la mémoire qui flanche », « La peau Léon », « La vie de cocagne ». Sa voix chante une liberté féminine : « On ne m’a jamais dit ce que je devais faire ! »

Quelle femme a-t-elle été ?

Issue de milieu modeste, Jeanne rejoint le Conservatoire, et rapidement les planches du théâtre et le plateau du cinéma. Mariée deux fois, pas longtemps, elle aura un fils unique. Celui-ci n’a pas été gratifié de la fibre maternelle, mais a quand même réussi sa carrière de peintre aux USA. Elle a aussi partagé sa vie cinq ans avec Pierre Cardin. Elle fut la grande amie des écrivains et l’aide des jeunes réalisateurs. Ses amitiés féminines sont aussi célèbres : Patricia Highsmith, Marguerite Duras, Anaïs Nin.

Après lui avoir rendu honneur, remettons-lui ses prix : en 1992 le César de la meilleure actrice (La vieille qui marchait dans la mer), deux Césars d’honneur en 1995 et en 2008, et l’Oscar d’honneur américain pour la comédienne internationale et contributrice de l’histoire du cinéma et du théâtre qu’elle fut. Jeanne tu resteras dans nos coeurs !

Doc Eugénie

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.