La mort des livres ?

0

Les chiffres sur le livre numérique outre-Atlantique sont impressionnants. Même si sa croissance se tasse depuis 2013 et que certains pensent que le numérique ne convient qu’à certaines catégories de littérature (fantastique, science-fiction, polar, western, etc.), il se vendra plus d’e-books que de livres aux États-Unis pour la première fois en 2014. En Europe, l’avancée du marché numérique est certes moins importante, mais toujours en pleine phase de développement, la France restant à la traîne. Ici on parle de progression mais pas de révolution comme aux États-Unis. Quelles sont les raisons de cet essor ? Un taux d’équipement en hausse avec des produits d’entrée de gamme abordables de l’ordre de 80 euros (Kindle, Kobo, Cybook) ; une meilleure acceptation qui passe par les jeunes ; une offre plus étoffée (200.000 titres disponibles aujourd’hui) ; un intérêt de la grande distribution (Carrefour, Système U) ; enfin le phénomène streaming par Youbook*.

Les petites librairies et les indépendantes souffrent et voient leurs ventes de livres papier reculer par effet de la crise, d’Internet (17% du marché) et de l’essor de l’e-book. Le géant américain Amazon écrase tout sur son passage (vente en ligne, e-book sur Kindle) et est aujourd’hui le 3e libraire français derrière la FNAC et les Centres Leclerc. 

Alors jusqu’à quand les livres-papier ?

*Youbook, start-up française qui permet de s’inscrire sur site ou télécharger l’application sur son smartphone et de choisir soit un mode de lecture gratuit sans pub soit payant sans pub (9,99 euros par mois) donne accès à 500.000 titres http://www.youboox.fr/nos-livres.

par Marie-Hélène Cossé

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.