Maria Callas : dans l’intimité de la Diva assoluta

0

Il y a quarante ans exactement,  Maria Callas s’éteignait dans son appartement, 36 rue Georges Mandel à Paris. La  Seine Musicale,  à quelques encablures,  lui rend hommage à travers une exposition originale et émouvante orchestrée par Tom Volf, photographe-réalisateur, expert en communication digitale et audiovisuelle.

Se laisser guider par la voix de la cantatrice

Casque vissé sur les oreilles, boitier numérique en main, il faut se laisser guider par la voix chantée et parlée de Maria Callas à travers un parcours chronologique qui nous emmène partager à la fois sa vie professionnelle et intime. De sa jeunesse à New York à son salon dans son appartement du XVIe, de son travail, de ses amours, de ses doutes, de ses rôles, de ses voyages, des pseudo-scandales, le spectateur n’entendra qu’une seule version, celle qui sort de la bouche même de la cantatrice et de celles de quelques proches. À travers sept salles, objets personnels, films Super 8, costume de scène (un seul !), photos, écrits, enregistrements… le visiteur en totale immersion audiovisuelle chemine pas à pas intimement aux côtés de la soprano.

Une vie construite dans l’exigence, le sacrifice  et l’adversité

À l’écoute de ses interviews mesurés, empreints de lucidité et de pudeur, on reste admiratif de la clarté et de la précision d’expression de celle qui fut obligée de quitter l’école à 9 ans, qui a renoncé à tant de choses pour arriver à la gloire, qui a lutté contre tellement d’obstacles : sa mère avec laquelle elle se fâchera définitivement, son corps qui ne résistera pas toujours au rythme qu’elle lui imposera, ses blessures amoureuses (Meneghini de 28 ans son aîné, Onassis la délaissant pour Jackie Kennedy)… Bel exemple de ténacité et de résilience.

Derrière la diva, cherchez la femme

À ne pas manquer  la salle 360 pour écouter et voir l’artiste sur scène lors de ses grandes prestations (Norma, Il Trovatore…) avec évidemment une qualité de son optimale, les masterclass et cet émouvant film Super 8 où Maria Callas pose façon Audrey Hepburn (son idéal féminin), souriante, espiègle, amoureuse sur le pont du yacht d’Aristote Onassis… Une parenthèse enchantée pour celle qui apparait alors tout simplement, un instant, comme Sophia Cecelia Kalos  !

Christine Fleurot

Maria By Callas – Jusqu’au 14 décembre 2017 – La Seine Musicale (Grand Salon), Ile Seguin, 92100 Boulogne-Billancourt. Du mardi au samedi, de 11h à 19h (hors manifestations). Ligne 9 Pont de Sèvres – Parkings à proximité.

La Seine Musicale, nouveau  lieu culturel et de vieL’ambition du Département des Hauts de Seine est de faire de La Seine musicale,
à l’architecture signée Shigeru Ban et Jean de Gastines « une vraie ruche, un vrai village culturel »

  • N’oubliez pas de réserver vos places pour West Side Story  du 12/10/2017 au 12/11/2017.
  • Se restaurer : deux lieux de restauration sont actuellement ouverts, un restaurant indépendant à gauche du parvis O 2 Scènes et à l’intérieur un nouveau restaurant bistronomique, Octave. À proximité en particulier sur le Cours de l’Île Seguin (La Terrasse Seguin).
  • N’hésitez pas à affronter l’escalier monumental pour accéder au Jardin Bellini (ouvert au public du mercredi au dimanche, de 11h à la tombée de la nuit) pour avoir une vision panoramique du site.
L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.