PomPomPomPom

0

Non ce n’est pas l’ouverture de la cinquième symphonie de Beethoven, mais ça s’en inspire, puisqu’il s’agit d’un site de type réseau social, le premier, dédié à la pratique amateur de la musique classique qui s’appelle PomPomPomPom.

L’idée ? Permettre aux musiciens de se localiser mutuellement, se retrouver et faire connaître les ensembles musicaux amateurs, ainsi que les lieux qui leur sont ouverts pour répéter ou se produire ; partager des événements, des expériences et des idées sur les différentes façons, existantes ou à inventer, de faire de la musique classique. L’ambition est donc de développer la pratique culturelle de la musique en France, tant en zone rurale qu’urbaine, de pouvoir faire de la musique facilement, mais aussi de créer un espace d’échange d’expériences et d’idées en montrant aux plus jeunes que la musique classique n’est pas le passé et a toujours un avenir et donc de transmettre ! L’outil créé pourra aussi être un soutien afin de désengorger des locaux souvent pris d’assaut et suppléer les institutions et associations de formation ou de pratique musicales souvent débordées.

©Pixabay-Piano-Pompompom-MidetplusEn dehors des élèves des conservatoires et écoles de musique, trois millions de français de plus de 15 ans non professionnels ont déclaré au cours d’une année avoir joué d’un instrument de musique au moins une fois par semaine et quatre millions et demi avoir fait de la musique ou du chant en groupe.

Et plus ? Le site propose en outre un webzine dévoilant chaque semaine trucs et astuces pour passer du virtuel au réel et inciter à jouer « en vrai », ainsi que bientôt une petite boutique en ligne de vente d’objets et accessoires éco-responsables sur le thème de la musique.

Qui est derrière ce projet ? Une Mid&Plus, Françoise Saignes, 45 ans, juriste de formation, mère de trois garçons. Je l’ai rencontrée alors qu’elle travaillait dans un cabinet d’avocats comme documentaliste juridique, ©NFCA PICTURES - www.nfcagroup.comson métier pendant 20 ans. En parallèle de sa vie professionnelle, elle était déjà de la partie puisqu’elle était chanteuse lyrique semi-professionnelle et se produisait régulièrement en public en récital (le plus souvent au profit d’associations caritatives) et en solo, duo, trio ou quatuor, au sein d’une troupe amateur associative les Tréteaux Lyriques. Un jour pourtant, elle ose et décide de tout quitter pour s’installer en plein campagne dans la Haute Garonne où elle emmène mari et garçons dans une grande bâtisse perdue dans un village où elle monte son site dédié à la musique et au chant.

Les vertus du chant. Françoise croit dur comme fer aux bienfaits thérapeutiques du chant dans la vie de tous les jours pour déstresser et se faire du bien. Elle propose donc en parallèle de son site de vous faire chanter chaque jour à l’aide de petites vidéos de quelques minutes postées sur son site. Devenir Pavarotti ou la ©NFCA PICTURES - www.nfcagroup.comnouvelle Beyoncé ? La première propose d’apprendre à faire sortir la première vibration, celle qui fait se sentir bien, une sorte de massage interne : outre un peu de théorie, deux exercices pratiques pour se retrouver à chanter comme dans sa salle de bains. La deuxième vidéo vous dira ce qu’est un bon prof de chant et comment le trouver. Enfin la troisième vous enseignera pendant une séance de 10 minutes comment faire sa voix, la réveiller, à l’aide de 5 conseils précis pour chanter dans la durée sans se faire mal, des exercices pour dénouer les tensions que nous pouvons avoir et développer sa voix. Pour écouter les vidéos et profiter de cet enseignement dont vous trouverez la présentation dans la vidéo ci-dessous, il suffit de s’inscrire au site qui est gratuit.

Alors, trouver des partenaires musiciens, annoncer ses événements, présenter des ensembles musicaux, proposer votre salon, votre garage ou votre grange pour les accueillir, chanter ? Pompompompom !

Marie-Hélène Cossé

 

 

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.