Résiste !

0

Née dans la musique sous le prénom d’Isabelle, sur scène depuis l’âge de 16 ans, débaptisée pour s’appeler France afin de ne pas interférer avec Isabelle Aubret, celle que Gainsbourg appelait la Lolita française , aujourd’hui 68 ans, vient de signer sa première comédie musicale Résiste !

Hommage à Michel Berger. En 2012, vingt ans après la mort de son compagnon, France Gall a travaillé à l’écriture d’un spectacle musical autour de l’œuvre artistique de Michel Berger,  chantée par lui ou par elle. L’idée ? Construire, comme sur le modèle de Mamma Mia, un scénario autour des titres mythiques de leur répertoire. Coécrite par France et Buck Dawit, le spectacle Résiste se produit à Paris au Palais des Sports depuis le 4 novembre et jusqu’au 3 janvier avant de partir en tournée dans toute la France.


Belle éner
gie, manque d’émotion. L’histoire à la trame légère, comme c’est souvent le cas dans une DSC_4741comédie musicale (la bataille d’une jeune fille Maggie et de sa sœur contre la fermeture de la boîte de nuit de leur père, le Lola’s), permet d’insérer 24 chansons du couple dont certains tubes repris en cœur par la foule : Ella, Ella, la Groupie du pianiste, Il jouait du piano debout, Résiste, Les accidents d’amour, Ma déclaration… Devant un Palais des Sports plein à craquer, une belle énergie, un beau décor et une belle mise en scène (grâce à Ladislas Chollat), des musiciens de talent, une chorégraphie invIMG_2580entive (signée Marion Motin qui a travaillé entre autres avec Christine and the Queens). Et pourtant, même si les chansons sont jouées dans leur tempo d’origine, avec des voix dont le grain rappelle celui de France et de Michel, l’émotion n’est pas toujours au rendez-vous dans ce spectacle divertissant… La faute à la mauvaise acoustique du lieu (où la musique couvre les voix ) ? À la première semaine de rodage pour ces huit jeunes comédiens-chanteurs et quinze danseurs novices ?

Retour de frisson en fin du spectacle quand France Gall, frêle et blonde silhouette, vient  rejoindre sa troupe sur scène dominée par un écran géant projetant l’image de Michel Berger au piano pour une ultime standing-ovation !

Marie-Hélène Cossé

J’ai vu pour vous la comédie le vendredi 13 novembre au soir, soirée endeuillée par les attentats criminels qui ont secoué Paris. La nouvelle est tombée sur nos téléphones pendant que les artistes saluaient sur scène à la fin du spectacle. L’évacuation du Palais des Sports s’est pourtant déroulée dans le calme et la dignité, avec parfois des cris de ceux ou celles qui apprenaient qu’un de leurs proches était au Bataclan ou au Stade de France. Nous ne laisserons pas passer la barbarie : RÉSISTE !

À réécouter et visionner ci-dessous : Résiste, Les accidents d’amour chantés et dansés par les comédiens du spectacle.

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.