Women House au 11 Conti : sens dessus dessous !

0

Ne l’appelez plus « Musée de la Monnaie de Paris », désormais il faut dire « 11 Conti » ! Après cinq ans de travaux le site présente son nouveau visage et conforte son intérêt pour la création contemporaine. L’exposition Women House inaugure avec audace sa nouvelle saison artistique.

Au-delà d’un parcours à la découverte des ateliers d’art où plus de 150 artisans œuvrent  et de ses collections patrimoniales, aujourd’hui le 11 Conti accentue son penchant pour l’art contemporain initiée dès 2008. Souvenez-vous de la présence décapante de David Lachapelle ou de celle de la Chocolate Factory de Paul McCarthy ! Camille Morineau, la nouvelle directrice, inaugure sa programmation avec une exposition collective d’artistes femmes du XXe et XXIe siècles issues des quatre continents intitulée Women House.

 

Desperate Housewife, Une chambre à soi,  Maison de poupées,  Empreintes, Construire c’est se construire, La maison cette blessure,  Mobile-home, Femmes- Maison sont les huit chapitres autour desquels s’articule cette démonstration complexe de la vision de la place de la femme dans l’espace domestique. Tout support y est représenté : vidéo, dessin, installation, textile, photo, sculpture… Les pionnières confirmées cohabitent avec les talents émergents.

 

Lieu d’assignation de tâches domestiques, espace carcéral, carcan social, lieu de résistance ou au contraire cocon, espace intime, bulle de création, la perception de la maison au féminin est multiple et n’est pas avare en métaphores. Le ton oscille entre humour, revendication politique, féminisme, nostalgie, mémoire ou poésie. On commence sans ambages par un sexe de femme XXL en fil tricoté, Mr. Slit de Sheila Pepe et on finit sous l’abdomen fécond et protecteur d’une Maman, araignée géante signée Louise Bourgeois. Le bruit lancinant d’une main martelant un mur émanant d’une vidéo de Monica Bonvicini est adouci par les créations de feutre presque infantiles de Laure Tixier. La dérision des illustrations au crayon de couleurs de Travail de ménagères de Birgit Jürgenssen voisine avec l’œuvre photographique de Claude Cahun, elle-même « rangée » sur une étagère d’armoire comme une vulgaire pile de draps.

En partant, n’oubliez pas de traverser les cours intérieures de l’Hôtel des Monnaies, construit en 1775, pour y découvrir les œuvres monumentales de Niky de Saint Phalle (Nana Maison), de Joana Vasconcelos (Pavillon de thé) et de Shen Yuan (Salon de coiffure). Les trois créatrices, hors les murs, ont réussi à s’échapper !

Christine Fleurot

Musée du 11 Conti 11 quai de  Conti, 75006 Paris. Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h. Women House jusqu’au 28 janvier 2018.

À lire : Une chambre à soi de Virginia Woolf (Poche 10/18).
Se restaurer au 11 Conti :
– Café : Frappé par Bloom (salades, soupes, desserts). Du mardi au dimanche 11h à 19h (brunch dominical : €35) – jeudi au samedi jusqu’à minuit. Entrée 2 rue Guénégaud,75006.
Restaurant : Guy Savoy, chef triplement étoilé dans un lieu pensé par Jean-Michel Willemotte. Réservation obligatoire au 01-43-80-40-61 ou reserv@guysavoy.com

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.