Ai Weiwei en vitrine

0

Désormais libre de ses mouvements, l’artiste dissident chinois, Ai Weiwei a préféré les vitrines du Bon Marché aux galeries d’art contemporain parisiennes pour une exposition créée spécifiquement pour le lieu, pleine de poésie et esthétiquement vraiment très réussie.

S’inspirant de la technique traditionnelle du cerf-volant, de la littérature et de la mythologie chinoise (Shanha01-aiweiweii jing ou Classique des monts et des mers), Ai Weiwei a investi vitrines et espaces intérieurs du temple du luxe et de la mode parisienne, le Bon Marché. Il a choisi de réaliser l’ensemble de ses sculptures selon la technique traditionnelle chinoise du cerf-volant : les œuvres ont été entièrement réalisées à la main, les tiges de bambou ont été taillées, courbées et assemblées pour former des structures dont certaines d’entre elles sont recouvertes de papier de soie blanc.

« C’est le genre de lieu où j’adore avoir mon travail exposé ; un lieu directement lié à la ville, aux citoyens. Ce n’est pas vraiment un lieu d’art mais il est associé aux tendances, au style de vie…»
Ai Weiwei

Faites le tour des vitrines extérieures devenues mini-scènes de théâtre où l’artiste se représente lui-même, entrez dans les lieux, levez le nez et découvrez ses mobiles fantomatiques (Song of White ) suspendus toute en légèreté, prenez les escalators tatoués de dragons à l’encre noire pour l’occasion, longez les coursives pour surplomber cet improbable et onirique bestiaire. Vous y croiserez 22 créatures tel Chuniao, l’oiseau à six têtes ou Lu, poisson à tête de vache ! Un imposant dragon en quatre morceaux tout de soie blanche vêtu, situé lui au rez-de-chaussée se veut messager d’énergie et d’espoir.

L’exposition a pour nom Er Xi, soit Air de jeu en chinois, on sent que Ai Weiwei, ayant récupéré enfin son passeport et vivant désormais libre à Berlin, a pris un réel bonheur en retrouvant Paris.

Christine Fleurot

Ai Wei Wei
Le Bon Marché Jusqu’au 20 février 2016

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.