Équilibre éphémère

0

Vues récemment au Palais de Tokyo dans le cadre de l’exposition « Le bord des mondes » les installations étonnantes de la californienne Bridget Polk baptisées Balancing Rocks (Pierres en équilibre). Le visiteur pourrait passer à côté de ces espaces style fins de chantier… mais avec un peu d’attention (et surtout grâce au cartel explicatif !), il peut s’interroger sur comment tiennent ces empilements de matériaux  ? Sans artifice, sans colle, sans ciment, parpaings, briques, dalles sont maintenus grâce à un équilibre précaire qui se joue des lois de la gravité, de manière à « organiser le chaos ». Un souffle, une vibration… et tout s’effondre ! À Paris, l’artiste a utilisé des produits du bâtiment, mais elle se sert aussi de pierres trouvées dans leur univers naturel (rivière, bord de mer…). Son compatriote Michael Grab excelle aussi dans cette maîtrise. Troublant !

« Cette pratique est proche de celle de la méditation en ce qu’elle me permet de trouver le calme et l’équilibre au milieu du chaos ». Bridget Polk.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.