La fin des sirènes

0

La communauté exclusivement féminine des plongeuses Amas au Japon est en voie de disparition. Celles qui plongeaient nues au fond de l’eau pour pêcher des coquillages ou bien récolter des perles (70.000 dans les années 1950) ne sont plus que 2.000 aujourd’hui, les fonds sous-marins s’étant appauvris, la plongée étant moins lucrative et leurs filles s’en désintéressant. Une photographe allemande s’intéresse à elles : Nina Poppe.

www.ninapoppe.com/index/ama/diashow.html

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.