Les petites de la mode

0

Une créatrice et une rédactrice de mode ont tiré leur révérence en ce mois de juin 2015. Qu’avaient-elles en commun ? Une très petite taille qui ne les a pas empêchées d’être des grandes de la mode et un amour immodéré de leur métier. Dommage que ni l’une ni l’autre n’ait hélas jamais aiguisé sa plume pour raconter ses souvenirs… Chacune part avec un peu de la mémoire de la mode française de ces 70 dernières années, de l’après-guerre à notre génération Mid&Plus.

Marie-Louise Carven. Celle qu’on appelle « la plus petite des grands couturiers » qui avait fêté ses 100 ansDR Madame Carven en grande pompe au Musée Galliera en 2009 avait ouvert sa maison en 1945, symbole du chic après-guerre, pour que les femmes de petit gabarit comme elle (1m55) puissent s’habiller. Son héritage ? Sa fameuse robe sans manches en toile rayée vert et blanc appelée Ma Griffe, son vert Carven (sa couleur fétiche aussi célèbre que le bleu de Lanvin) et sa petite robe aux couleurs lumineuses et contrastées, signature de la maison. La marque, renommée jusqu’en 1970 avant de tomber aux oubliettes, renaît aujourd’hui sur les podiums où les acheteuses de mode en raffolent (lire Une robe pour un soir).

©Sylvie Lancrenon- Elle-Catherine Rousso. Celle qui a été rédactrice en chef emblématique du magazine ELLE avait une audace, une créativité et une curiosité folles. Elle vient de mourir à 71 ans après avoir travaillé pendant plus de 40 ans avec les plus grands photographes, repéré et lancé la carrière de nombreux créateurs (Lacroix, Mugler) et mannequins, initié de nombreuses assistantes. Elle savait tout et avec elle disparaît hélas l’histoire d’un demi-siècle de mode, notre mode… qu’elle n’aura jamais écrite.

                                               Marie-Hélène Cossé

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.