Happening

0

Marina Abramovic, artiste contemporaine représentante de l’Art corporel, célèbre pour ses performances extrêmes, ne s’attendait certainement pas à cette séquence lors d’une de ses prestations au MOMA (2010). Cette dernière consistait pour un visiteur lambda à rencontrer l’artiste, assis face à elle, à la regarder en silence l’espace d’une minute : un moment intense basé sur le concept de l’échange humain par la simple présence. Ce jour-là les visiteurs se succèdent, quand tout à coup s’assoie un homme qui n’est autre qu’Ulay, son ancien compagnon avec lequel elle avait vécu et partagé des expériences artistiques les plus limites. Ils ne s’étaient pas vus depuis 30 ans ! L’émotion est intense, palpable. Ils s’étaient séparés un jour selon une mise en scène orchestrée : sur la Grande Muraille de Chine, chacun arrivant d’un point opposé, ils se sont croisés en son centre, embrassés pour la dernière fois et ont continué leurs chemins respectifs. Leurs itinéraires se sont croisés à nouveau à travers ce qui les réunit à jamais : l’art.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.