Anne Cazaubon, antidote à la morosité

0

Découverte par hasard sur Instagram où je la vois lancer des milliers de confettis¹ colorés à partir d’une bouche d’aération sur la place de la République, sa façon à elle de transformer artistiquement l’horreur des événements du Bataclan, je comprends, quand je la rencontre, qu’Anne Cazaubon, personnalité riche et foisonnante d’idées, est un véritable antidote à la morosité ambiante !

Revenue du silence

Enfant, Anne joue à se boucher les oreilles pour imaginer ce qu’un sourd pourrait entendre… À 14 ans, elle décide d’apprendre la langue des signes, grâce à l’argent de poche qu’elle gagne en faisant des baby-sittings. Puis étudiante, la jeune fille part à Montréal à la fac d’anglais où elle étudie la langue gestuelle. Elle passe un DESS et devient interprète en langue des signes. Assez vite pourtant, Anne comprend qu’elle est en train de s’isoler et revient à son premier rêve (« Enfant j’étais celle qui lâche la vérité »), passe le concours de l’école de journaliste où un reporter de guerre la prend sous son aile en lui disant : « Tu es faite pour le micro ! » Il a mille fois raison, elle a une voix incroyablement mélodieuse, écoutez plutôt (en cliquant sur la photo) :

©Anne Cazaubon - Mid&Plus

Se soigner par le micro

Anne a une première expérience radiophonique chez Oui FM. Elle est à la fois voix-off et réalisatrice sur LCP pour le Journal de la Défense. Puis elle rejoint Europe 1 pour y présenter le Journal de la Santé. Depuis elle enchaîne les projets : tour à tour journaliste sur les antennes d’Europe 1, de Radio France ou de la RTBF, réalisatrice pour LCP, voix-off bilingue pour France 3, France 5, M6, ou Téva, auteure et illustratrice d’histoires pour enfants, enseignante en journalisme, coach en entreprise, conférencière, … Tout est son terrain de jeu ! Cette année, Anne a proposé sur Europe 1 une chronique quotidienne de développement personnel Antidote², 300 minutes d’optimisme communicatif ! Cet été, elle animera le samedi de 19h00 à 20h00, toujours sur Europe 1, Pensées positives autour du développement personnel. 

«  J’aime le métro, c’est mon bureau ! Je regarde, je dessine. Une chronique sur dix est en est inspirée. »
©Textopolitains Anne Cazaubon - Mid&Plus

« Le métro, c’est mon bureau ! »

Anne, révoltée par le monde du silence et fascinée par la communication, invente en 2011 les Textopolitains. De quoi s’agit-il ? De messages à passer à son voisin de strapontin ou à donner dans tous les lieux d’espace restreint (les transports en commun, les files d’attente, les salles de concert, les magasins, …). Son idée ? Se passer des petits mots qui permettent de se regarder et donc d’être dans l’intimité afin de sortir de la promiscuité subie ! Enthousiaste, elle publie quatre carnets de Textopolitains aux Éditions Casterman. C’est l’année aussi où Anne décide avec une amie de faire l’ascension du Kilimandjaro. Elle termine à mains nues et avoue rétrospectivement avoir fait une folie. Elle ne sentira plus deux de ses doigts pendant 4 mois…

Le micro, le stylo, le pinceau, la radio ou la vidéo… Anne met sa créativité au service de la communication et de l’expression sous toutes ses formes. Cette belle célibataire de 38 ans qui court d’un projet à l’autre sent que l’amoureux… c’est pour bientôt !

Marie-Hélène Cossé

Anne Cazaubon
¹Flying project : une vingtaine d’événements pendant l’année et demie qui suit le Bataclan (voir ses vidéos).
²Chaque jour de 15h40 à 15h45 (le dimanche à 8h40).

©Anne Cazaubon - Mid&PlusSa phrase fétiche
« Il y a seulement deux manières de répandre la lumière : soit vous êtes lumière, soit vous êtes le miroir qui reflète la lumière. » Edith Wharton
Son livre de chevet
Grand dictionnaire malaises et maladies de Jacques Martel (Éditions Quintessence, 2007) – Tout sur les causes des malaises et des maladies reliées aux pensées, aux sentiments et aux émotions pour pouvoir changer nos attitudes et pensées et désactiver la source du conflit.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.