Anne, créatrice d’un site de brocante en ligne

0

Magnifique crinière blanche, œil brun pétillant, débit de paroles à la fois rapide, vif et maîtrisé, du charme à revendre, la chineuse Anne nous raconte l’histoire de son site de vente en ligne, Rêve de Brocante, créé il y a dix-huit mois. Une passion ancienne devenue réalité.

Le déclencheur ? Une vie déjà bien remplie, plusieurs métiers (mais toujours en chinant), et un mari qui annonce un beau jour qu’il part s’installer en province, loin de tout… Comment concilier vie personnelle et vie professionnelle dans le Poitou-Charentes après avoir arpenté le pavé parisien pendant tant d’années ?

Se lancer. Il n’y a pas un jour qui passe sans que la chineuse ne se demande pourquoi elle neCapture n l’a pas fait avant… « Quand on est au bord de la piscine, il faut plonger, c’est le plus difficile. Une fois dans la piscine, on sait nager. C’est du basculement dont on a peur. ». Elle avoue aussi que certains jours moins faciles elle pense qu’elle ne va pas y arriver, qu’elle aurait dû tenter l’aventure à 35 ans plutôt qu’à 50… Mais, le lendemain, elle repart chiner au volant de sa voiture, animée par sa passion !

De la brocante chic et vintage. Il existe d’autres sites proposant de la brocante en ligne, mais celui d’Anne, férue d’esthétisme, vise l’excellence. Cette passionnée met son point d’honneur à faire un métier soigné et achète en fait comme si c’était pour elle, de tout, même des affiches et des peintures, mais pas de meubles. Son époque ? Fin XIXe, début XXe et jusqu’en 1960 pour les amateurs de vintage. Elle aime à traiter chaque commande de façon irréprochable et personnalisée. On parle ici de brocante chic !


Les objets les plus vendus ?
Ceux qui servent : plateau, vaisselle, porte-manteaux, lampes. Même s’il y en a pour toutes les bourses (certains objets rares ou volumineux valant jusqu’à €1.000), le panier moyen tourne aux alentours de €70. La chineuse se réserve deux jours par semaine pour sillonner les routes du département et de la France afin de faire le tour de ses chères brocantes, vide-greniers ou salles de vente. Il le faut puisque 5 objets nouveaux sont proposés chaque semaine sur le site, 20 à 30 objets nouveaux chaque mois dans la Newsletter, 600 répertoriés en ligne et 300 en stock !

Une mise en scène.  Les objets à vendre ont droit à une mise en scène étudiée. En effet, Anne les cote-bureau1dispose dans sa maison, au gré de décors qu’elle met en place. On peut chiner soit par pièce (côté bureau, côté salon, côté cuisine, côté véranda, côté grenier…), soit par famille d’objets, soit par gamme de prix. Les photos sont soignées (la chineuse a aussi un compte Instagram) et représentent bien l’objet à vendre. Il y a d’ailleurs très peu de retours nous confirme Anne.

Comme dans une broc’. On déambule sur Rêve de Brocante comme dans une broc’ ou aux puces (ce qu’on n’a jamais le temps de faire), soit pour soi-même (remplacer sa vaisselle ébréchée, compléter ses verres ou bien encore meubler sa maison de campagne), soit pour faire des cadeaux, notamment de mariage (qui sont souvent une corvée…). Anne se charge d’envoyer l’objet directement aux futurs jeunes mariés en y joignant un mot personnalisé (l’échange est possible).

Et si on sortait des sentiers battus pour Noël ?

Marie-Hélène Cossé

Rêve de Brocante, livraison offerte à partir de €180.

Portrait d’une chineuse en quelques mots :
©Rêve de Brocante

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.