Baguette ou fourchette ?

0

Le Trophée 2014 des Français à l’étranger a récemment couronné Catherine Soulas-Baron pour sa contribution au rayonnement de la France à l’étranger dans la catégorie Art de vivre.
click here to read this article in English*

« Notre pays reste une référence en matière d’élégance, de raffinement. Aussi les Chinois sont plus que jamais avides d’en connaître les codes de politesse pour mieux appréhender les échanges interculturels imposés par la mondialisation » affirme cette quinquagénaire née à Oran de parents exploitants agricoles pieds noirs. Cette ancienne directrice juridique qui a quitté Bordeaux et son job en 2005 pour suivre son mari nommé à Hong Kong a décidé, une fois ses deux filles parties de la maison pour suivre leurs études supérieures en Europe, de faire face au « grand vide » et de chercher un nouveau souffle pour sa vie professionnelle.

Le monde entier a alors les yeux rivés sur la Chine qui prépare les Jeux Olympiques et, soucieuse de l’image de sa population, lance une campagne nationale pour apprendre aux Chinois à « bien se comporter » en leur expliquant par exemple qu’il ne faut plus cracher dans la rue ou jouer des coudes dans les transports en commun. Catherine Soulas-Baron décide ainsi en 2010 de lancer son école de savoir-vivre et devient la « Nadine de Rothschild des Chinois ». Perfectionniste, elle met toutes les chances de son côté en étudiant l’étiquette chinoise pour mieux comprendre ceux qui vont suivre ses cours. Elle va aussi suivre aux États-Unis la formation de la Protocol School of Washington, école d’étiquette et de protocole de référence, afin d’enseigner aussi bien les bonnes manières anglo-saxonnes que les françaises. 

Son école à Honk Kong propose des ateliers de savoir-vivre plusieurs fois par mois où les élèves peuvent par exemple passer en revue le maniement correct d’une légion de verres et de couverts qui leur sont présentés ou bien apprendre qu’en présence d’Anglais à table il est très impoli de laisser ses mains sur la table et qu’il convient de les mettre dessous, posées sur ses genoux, position tout au contraire réputée choquante en France. Catherine Soulas-Baron défend l’idée que plus on partage sa culture avec d’autres, plus elle a la chance d’être protégée.
www.lesavoirvivre.hk/
www.lepetitjournal.com/hong-kong/communaute/portraits-et-interviews/144566-catherine-baron-le-rayonnement-du-savoir-vivre-a-la-francaise

En France, une autre mid&plus, Alix Baboin-Jaubert, a créé un site internet de savoir-vivre à la française où vous pouvez vous inscrire (ou inscrire votre mari, un de vos grands ados, voire un de vos collaborateurs) à des ateliers divers et variés : art de la présentation, dress code, art de la conversation, de la correspondance, de recevoir, de vivre à la française, éducation des enfants ou même savoir vivre en entreprise.

Marie-Hélène Cossé

www.savoirvivrealafrancaise.fr/

*Translated by Katie Wilkinson for MyFrenchLife™ – Ma Vie Française magazine.

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.