Carine Barbe, polo addicted

0

Expatriée en Inde pour son travail de responsable financier à Air France, Carine Barbe a souhaité, à côté de son travail, pratiquer les mêmes loisirs qu’en France dont un sport qui la passionne, l’équitation. Arrivée à Delhi, elle y a découvert le polo, apparu ici dès le XIVe siècle et non importé par les Anglais comme on le croit !

Classique, dressage, saut d’obstacles et  randonnées à cheval à l’étranger, Mongolie, Sénégal, Rajasthan et Islande, pour Carine l’équitation est un bon compromis pour visiter un pays, partager sa passion avec des amis et aller à la rencontre de nouvelles cultures.

Nouvelle destination, nouveau sport. « En arrivant à Delhi, après avoir passé 2 mois à trouver mes IMG_1169marques, me voilà partie en quête d’un club d’équitation. Je trouve le Army Polo and Riding Club où je débute en novembre 2006. Il possède des chevaux de polo et des chevaux d’équitation classique ou de balade en extérieur. Je commence sur les classiques mais déchante très vite car ils n’ont pas le même niveau que ceux auxquels je suis habituée en France. Je décide donc d’accepter la proposition d’amis indiens… essayer le polo ». Équipée d’un maillet, d’une balle et après quelques conseils sur la position à adopter et le geste à faire, Carine se lance pour une séance de stick & ball. D’abord, gênée par le poids du maillet, elle hésite à continuer, mais après quelques séances, elle a commencé à s’amuser.


Nouveau sport, nouveaux enjeux
. Très vite, elle s’’inscrit pour jouer des chukkers  (séances d’entraînement en équipe de 4 joueurs) et plus tard dans un tournoi. C’est ainsi qu’elle devient une joueuse de polo amateur, un sport qu’elle dit être très « addictif ». S’ensuivront des matchs-exhibition avant la grande finale du dimanche sur le terrain principal de Delhi (appelé le Jaipur Polo Ground). « J’ai également eu l’opportunité d’aller jouer à Drass, dans l’État du Jammu & Kashmir, près de la frontière pakistanaise, à plus de 3.000 mètres d’altitude. C’est un souvenir inoubliable d’avoir vu ces populations locales s’adonner au polo et venir en masse pour cet événement où j’étais la seule femme à avoir foulé ce terrain de polo de haute altitude ! »

Sport féminin ou adapté pour les femmes ? « En Inde, nous n’étions que 3 ou 4 femmes à jouer surIMG_1172 quelques centaines de joueurs, donc j’ai plutôt joué avec des hommes. C’est à mon retour en Europe, que j’ai découvert le polo féminin. J’ai notamment participé à des Ladies Polo Tournament en Espagne, en Hollande, en Allemagne et en France. Mais il y en a également en Angleterre et en Argentine, les 2 pays où le polo se pratique le plus ». L’Inde a organisé en mars 2016 le premier Chukker entièrement féminin à Delhi. « Lorsque je jouais dans des équipes mixtes, les hommes étaient en général d’un meilleur niveau que le mien, donc me faisaient des passes et j’essayais d’aller marquer des buts. Pour mes premiers tournois féminins, j’étais déroutée car il s’agissait de faire le jeu et non d’attendre que les passes arrivent ». Les qualités requises ? « Être à l’aise à cheval afin d’oublier la partie équitation et se concentrer sur le jeu, la balle et les autres joueurs, avoir une bonne coordination, un peu d’endurance et bien sûr un esprit d’équipe, ainsi qu’une petite graine de folie pour se lancer au galop à fond sur un vaste terrain, entourée de 7 autres joueurs à la poursuite d’une balle ! ».

Le polo, sport d’élite. Jouer au polo coûte cher, c’est une évidence ! Cela nécessite souvent de posséder un ou plusieurs chevaux. Et si la dépense est moindre lorsqu’on pratique ce sport en Inde, en Europe on peut jouer au polo sans posséder de cheval mais en les louant au mois ou par chukker et en allant participer à des petits tournois féminins sur un week-end. « Lorsqu’on est passionnée et « polo addicted » comme moi, on trouve toujours une solution. Je suis maintenant inscrite au Polo-club de Chantilly, un des plus grands d’Europe qui a des formules pas trop onéreuses et des installations remarquables ».

Vicky Sommet

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE POLO
OPEN DE FRANCE POLO FÉMININ
Il existe 4 tournois en France : l’Open des Dames (Polo de Paris), la Ladies Cup (Chantilly), l’Open Féminin Chopard (à Chantilly et en Essonne) et Saint-Tropez.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.