Diane Jos, reine des abeilles

0

Les toits de Paris regorgent de pépites en tout genre : bars, lieux insolites, jardins suspendus… et ruches avec leurs habitantes. En suivant leur essaim, j’ai déniché leur reine : Diane Jos, apicultrice, mais pas que… Belle journée que celle de ma rencontre avec Diane : découverte du monde des abeilles et d’une femme inspirante.

Pour votre « api »culture 

Plus de 40 millions d’abeilles vivent sur les toits de Paris. Elles se nourrissent partout : sur la jardinière accrochée au balcon de mamie, sur les plantes et les arbres de Paris, sur l’étal du fleuriste et du primeur au coin de la rue… 950 sortes d’abeilles existent en France, mais une seule produit du miel. Et pour 1 kg de miel, la demoiselle doit parcourir 1.500 kms et visiter 700 fleurs par jour. Excusez du peu !

Accéder aux ruches de Diane, c’est comme découvrir une île aux trésors. Une terrasse au sommet d’un immeuble parisien hors norme du 10ème arrondissement, ancienne piscine avec salle de sport, terrasse et solarium, une vue à 360° sur tout Paris, un havre de paix, d’originalité. On est dans un jardin, dans un potager, dans une brocante… on ne sait plus. Mais on y est bien. Les ondes positives s’entrechoquent. Merci à l’hôte de ces lieux.

©Diane Jos - Mid&Plus

Impossible de rester indifférente à une telle personnalité

Diane grandit en Allemagne entourée d’amour et d’harmonie, de liberté et d’attention, « mes bases pour la vie ». Déjà enfant, elle se passionne pour la vie des… fourmis et les observe sans relâche. Ses pas l’emmènent en France, où se succèdent des tranches de vies extraordinaires et successful. Une rencontre accidentelle avec le silicone lui fait créer des bijoux récompensés au salon Bijorhca à leur première présentation ; bien avant les Vélib, elle met à disposition des Parisiens des vélos malgré les préconisations de la Mairie pour laquelle « Paris n’est pas une ville pour le vélo », autre temps… Elle part en Indonésie et importe l’artisanat local en France, un carton ; elle se lance dans la peinture sur porcelaine et crée une belle ligne de vaisselle. Vous l’aurez compris, rien ne l’arrête et elle ne fait rien à moitié. L’envie est son moteur et le travail son carburant.

Son amour de la nature et sa curiosité naturelle la poussent à s’intéresser à la vie des abeilles. Elle se forme à l’apiculture naturelle : respect du cycle naturel de la ruche, intervention humaine limitée au minimum et récolte du seul miel dont les abeilles n’auront pas besoin pour l’hiver. Elle installe des ruches Warré (modèle de ruche simple, destinée à tous, surnommée « la ruche populaire ») sur sa terrasse et organise des stages d’apprentissage. Du sujet est né un beau livre¹ à 4 mains avec Olivier Duprez, très joliment illustré par sa fille, Alyssa.

©Jan-Michael Schütt - Mid&Plus

L’avenir ?

Celui de tous les possibles : une comédie musicale ? « J’ai déjà les décors en tête et j’adore faire des trucs que je n’ai jamais fait ». L’arme secrète de Diane ? Des idées par milliers, du travail et peur de rien, aucune barrière. L’âge ne sera jamais un frein. Elle n’y pense pas. Le mot retraite n’aura jamais aucun sens. L’atmosphère qui l’entoure est créative, positive, bienveillante. Sa terrasse magique a souvent servi de point de rencontre pour des start up en devenir (My Little Paris est presque né sur ce toit de Paris !) et ces rencontres la nourrissent et laissent ses sens en perpétuel éveil.

« Ma vie ne sera pas assez longue pour faire tout ce qui me passe par la tête. Mes envies et mes idées naissent au coin de la rue sans savoir où l’histoire va m’emmener. Quand tu fais quelque chose à fond, du mieux que tu peux, et que tu t’enrichis de tes expériences passées tu ne peux qu’avancer. L’échec, s’il survient, n’est qu’un apprentissage ».

Comme Eric Emmanuel Schmitt, Diane jeune a du imaginer « plus tard, je serai un enfant ». Recevoir la confiance en cadeau dès l’enfance et tout tenter « parce qu’on ne m’a pas dit que c’était impossible », quelle force pour une sauveuse d’essaim !

Agnès Brunel-Averseng

¹L’apiculture naturelle pour les débutants d’Olivier Duprez et Diane Jos (Editions Ulmer, 112 pages, 2017)

©Sumiyo IDA - Diane Jos - Mid&PlusLES QUESTIONS MID&PLUS

Quel livre sur votre table de chevet ?
Je n’ai pas de livre de chevet car je ne vois pas pourquoi je devrais m’enfermer dans l’univers romanesque de quelqu’un d’autre, aussi fantastique soit -il.  A mon chevet il y a Google qui constitue une véritable porte ouverte vers les cultures, les pensées, les personnes comme d’ailleurs les opportunités du monde entier. Ce qui m’intéresse, c’est l’avenir et ce fabuleux moteur de recherche représente un atout considérable pour mon développement personnel comme professionnel.

Quels sont les éléments déclencheurs de vos nouveaux projets ?
Votre question évoque pour moi une citation de Victor Hugo qui m’est chère : « Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous parle une minute, une demi heure… et changent le cours de votre vie. » En effet, les autres sont une source d’inspiration inépuisable pour moi. Je les regarde, je les écoute, je goûte l’air du temps et puis une idée surgit. Bonne ou mauvaise, ce n’est pas le souci, car je ne perçois les échecs que comme des expériences supplémentaires qui me permettent d’améliorer les actions qui suivront. 
​Et puis, vous savez, lorsque l’on vise la lune, on atteint au moins les étoiles…

Quelles sont les valeurs, les idées que vous souhaiteriez transmettre ?
​Elles sont nombreuses et je vous fais grâce de ne pas toutes les citer. Ce qui me parait fondamental réside dans le respect des autres s’accompagnant d’une grande tolérance vis à vis de la différence, l’honnêteté et bien évidemment une place privilégiée pour l’amour et l’amitié (et la Nature ). Prenons soin de la vie sous toutes ses formes ! 
​Dans un contexte professionnel, je pense qu’il est très important de faire toujours au mieux, de se donner à 100% à ses projets car la satisfaction que l’on en retire est à la hauteur de nos efforts.

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.