Félicie Toczé, donner l’envie de manger sain

0

Chef à domicile, traiteur, animatrice de cours de cuisine et auteur de livres, coach en alimentation, consultante pour les professionnels, Félicie Toczé a plus d’une corde à son arc. Son credo ? Guider tous ceux que l’univers végétal et la cuisine saine intéressent, les rendre autonomes et leur montrer comment s’écouter et s’approprier de façon simple et sereine ingrédients et recettes. 

Équilibre et harmonie

Les parents de Félicie commencent à méditer en 1983, à une époque où, loin d’être la mode, la pratique semble plutôt réservée aux gourous. Très vite ils deviennent végétariens. Ne voulant pas désociabiliser leurs enfants, ils leur laissent le choix. À 15 ans, Félicie décide de le devenir. Bonne élève en classe, elle se dirige d’abord vers une hypokhâgne avant de comprendre que ce qu’elle cherche avant tout c’est entrer en contact avec les autres. Elle renonce à sa prépa, se forme en kinésiologie. Elle qui ne cuisinait pas découvre la macrobiotique. Elle s’approprie les ingrédients, va voir ce qu’il en est en Angleterre, Australie, Japon. De retour de voyage, elle se sent légitime, cuisine de plus en plus et, après avoir été coach et donné des cours de cuisine, devient chef dans un restaurant végétarien, le Soya, où elle restera plusieurs années. La vie y est épuisante : ni week-end ni vacances ! Félicie, à la recherche d’équilibre et d’harmonie, décide de devenir consultante pour restaurants, coach pour particuliers, traiteur en individuel et se met à écrire recettes et livres.

« Chez mes parents il n’y avait pas de plat tout fait ni réchauffé, pas de conserves, que des gâteaux maison ! »
©Félicie Toczé - Mid&Plus

Quelques règles fondamentales

Pour Félicie, se nourrir sainement c’est avant tout arrêter de juger, revenir à des éléments essentiels. Chacun doit revoir la place qu’il donne à l’alimentation, comment il s’alimente et avec quoi. Il existe autant de formes alimentaires qu’il y a d’individus rappelle-t-elle, les besoins sont différents et il n’y a pas de recette unique. Une alimentation saine n’est pas une alimentation de mode : « On entend beaucoup de blabla… »  Ce qui compte c’est la façon dont on prépare les ingrédients. Rien n’est poison, tout est question de quantité. Elle nous livre ici quelques règles de base :

  1. Privilégier la qualité des ingrédients (un label bio ou Demeter est un gage de qualité si on ne connait pas le producteur, à chaque fois qu’on peut valoriser le local).
  2. Manger de saison (l’hiver des légumes racines -carottes, navets, panais, rutabagas, au printemps et en été des légumes qui poussent hors sol -haricots verts, salades, blettes, potimarron et courge sont de bons légumes demi-saison).
  3. Avoir des bons ustensiles de cuisson (une cocotte Le Creuset, un Vitaliseur qui donne aux ingrédients une saveur et une digestibilité incomparables, un four, des casseroles en inox 10/18 ou à minima en fer ou en fonte -surtout pas de poêles Tefal !)
  4. Et en varier selon les saisons (au printemps la vapeur, l’été la plancha ou la poêle pour saisir, le four à l’automne pour dessécher, la cocotte l’hiver pour mijoter).
  5. Avoir de bons couteaux et une mandoline.
  6. Équilibrer, varier sa nourriture et les proportions, en accord avec soi-même.
  7. Varier huiles et condiments.

Manger sain et savoureux ? C’est avant tout se réapproprier le geste de préparer son repas sans que ce soit ni trop long ni trop compliqué. On n’est pas obligé de tout faire en même temps, on peut cuisiner en plusieurs fois. Il existe plein de façons de faire et Félicie propose de vous apprendre les bases de la cuisine rapide (15 minutes).

Marie-Hélène Cossé

L’actualité de Félicie
©Félicie Toczé - Mid&Plus27 septembre : Sortie de son nouveau livre Riz, 50 recettes végétariennes d’ici et d’ailleurs.
27 octobre- 3 novembre : Cure detox d’automne dans la Drôme.
9 au 11 novembre : Le miso un ingrédient merveilleux à découvrir, stage dans la Drôme.

Les 4 ingrédients indispensables de Félicie
©Félicie Toczé comment manger sain - Mid&Plus

– une huile riche en omégas 3 (l’huile de cameline qui est anti-inflammatoire et pensées noires, à conserver dans le frigo) ;
– du miso (merveilleux exhausteur de goût salé qui contient des probiotiques) ;
– du vinaigre d’Umeboshi (à base de fruits, peu acide et salé) ;
– des herbes fraîches  -à noter qu’elles se congèlent très bien (du persil pour avoir des vitamines, sans oublier les super aliments comme le thym, la sauge, la sarriette à planter sur votre balcon ou dans votre jardin).

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.