Femmes sur le pont

0

Douze femmes, championnes internationales de voile, participent cette année à la prestigieuse course Volvo Ocean Race¹ qui va les emmener pendant neuf mois autour du monde avec peut-être à la clé une place sur le podium à l’arrivée à Göteborg en Suède fin juin 2015. Les femmes étaient absentes depuis douze ans de ce challenge sportif.

Capitaine : Samantha Davies, la seule à avoir déjà participé à des courses de ce type. Les autres ? Célibataires ou mariées, mères de famille ou non, de toutes les nationalités (britannique, suissesse, australienne, américaine, hollandaise), ces femmes ont suivi un entraînement redoutable depuis février 2013 jusqu’à leur départ d’Alicante le 11 octobre dernier. Une journée type ? Lever 7h00, musculation, cardio ou endurance. Navigation de 8h00 à 18h00. Pesage une fois par mois avec masse graisseuse et musculaire calculée pour déterminer leurs besoins en nourriture. Le but ? Avoir à l’arrivée le même poids qu’au départ et espérer ne pas perdre trop (on peut perdre 6.000 à 8000 calories par jour…). Les avantages d’être des femmes par rapport aux équipages aguerris de vieux loups de mer ? Physiquement elle sont moins fortes (le règlement leur autorise d’ailleurs à cet égard à embarquer des équipières supplémentaires), elles doivent donc plus analyser pour mieux anticiper et compenser le manque de puissance.

Comment fait-on pour vivre à douze pendant neuf mois dans un espace restreint (bateau de 22 mètres) dans des conditions extrêmes ? Deux équipes se relaient jour et nuit toutes les quatre heures. La moitié de l’équipage navigue pendant que l’autre se repose. Les couchettes sont donc partagées à deux (il n’y en a que 6), ainsi que sacs de couchage et oreillers. Chacune a eu le droit d’embarquer 12 kilos d’affaires personnelles maximum roulées dans un sac au pied de la couchette. La douche se prend quand les conditions le permettent sur le pont, sinon lavage au savon et rinçage avec un peu d’eau douce avec utilisation de charlotte-shampooing (on se met la charlotte sur la tête, on frotte, le tour est joué, belle invention² !).

Vous pouvez suivre la course en direct heure par heure sur le site de la course, mais vous pouvez surtout consulter chaque jour le blog de l’équipage féminin de Team SCA pour avoir le récit de leurs aventures//teamsca.com/. Le fameux baptême de Passage de la Ligne (ancienne tradition marine lorsqu’on passe l’Équateur) a eu lieu la semaine dernière et l’arrivée de l’étape est prévue à Cape Town la semaine prochaine. Bel exemple de courage et d’audace au féminin !
http://www.volvooceanrace.com/fr/home.html

Marie-Hélène Cossé

¹Volvo Ocean Race : course de monocoques en équipage et par étapes, mythique dans les pays anglo-saxons, l’équivalent de notre Vendée Globe ou de la Route du Rhum. Le terrain de jeu de la course : quatre océans, cinq continents pendant neuf mois, l’évènement sportif le plus long au monde. Le parcours : Alicante – Cape Town – Abu Dhabi – Sanya – Auckland – Itajai – Newport – Lisbonne – Lorient – Göteborg. Les équipages : sept venus du monde entier pour s’affronter sur un monocoque autour du monde. Un équipage féminin compte 11 marins plus une reporter embarquée (quand un équipage masculin compte huit marins plus un reporter). Chacun compte au moins deux équipiers de moins de 30 ans et tous doivent se qualifier en couvrant 2000 milles nautiques non stop avant le départ (3700 km).
www.volvooceanrace.com/fr/home.html
²http://www.tousergo.com/aide-a-la-toilette/1209-charlotte-pour-shampooing-sans-rincage-8718007901009.html

 

 

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.