Françoise Bazin : pressing connecté

0

1m53* d’énergie, toute en sourire, Françoise Bazin, vient de monter un site de pressing connecté à Rennes et nous raconte son parcours de femme entrepreneure : la création d’un concept de casiers connectés pour un pressing de qualité adressé à tous ceux et celles qui veulent pouvoir déposer et récupérer leur linge 24h/24h.

Que vais-je faire du reste de ma vie ? Fille d’agriculteurs de l’Ouest (comme Martine Laruaz, lire Une femme béton), diplôme de compta finance en poche, trois enfants, salariée jusqu’à 48 ans (DAF puis directrice de site d’un grand de l’audit), le questionnement arrive à 40 ans : que vais-je faire du reste de ma vie professionnelle ? Suis-je armée pour réussir ? La fascination qu’elle éprouve pour son parrain agriculteur parti du jour au lendemain en 1963 de son exploitation d’Ille-et-Vilaine pour rejoindre avec son cheptel la Dordogne lui a toujours fait dire qu’il fallait oser ! Pour être mieux armée, elle reprend des études à 40 ans et passe un MBA puis c’est le retour à sa ville natale, Rennes. Mais le ras-le-bol des codes et procédures à respecter lorsqu’on est salarié, le système pyramidal, la perte d’intérêt pour son job, le questionnement des 40 ans resurgit…

Le réseau véritable accélérateur. Son projet germe à la suite d’une é©Fotolia-Réseau-Françoise Bazin-Pressing Connecté-Midetplusmission vue à la télévision sur le pressing connecté aux États-Unis (« droplocker »), concept qui n’existe pas encore en Europe. À 48 ans, elle se lance et se consacre à son projet à plein temps. Lauréate du concours Je crée, je développe, je pérennise organisé par Biilink en 2014, elle crée sa société TÿKaz (Tÿ pour thank you, Kaz pour casiers) et ouvre son premier magasin de casiers connectés pour pressing à Rennes en 2015.

« Sans ce concours, je ne serai pas là aujourd’hui, cela m’a donné une confiance énorme. Les femmes ont des projets qui ne sont pas suffisamment ambitieux. Il faut s’appuyer sur les réseaux et les rejoindre pour dépasser le plafond de verre. Le réseau est un accélérateur ! ».  

©Tykaz

Le concept de TÿKaz. Destiné aux cadres actifs urbains pressés de 25/40 ans qui n’ont pas le temps de s’occuper de leur linge, ont des vêtements qualité et veulent pouvoir les récupérer à tout moment lorsqu’ils sortent du bureau, du train ou de l’avion, le système est simple : je clique, je droppe !

– Une application mobile et un site internet pour passer commande n’importe où, suivre son traitement et être averti quand elle est prête.©Tykaz
– Déposer et retirer ses vêtements dans des Kaziers situés dans des points de dépôt proches de chez soi ouverts 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an (boutiques ou conciergerie d’entreprise).
– Une sécurité maximale des Kaziers à disposition avec un code personnel à chaque commande.
– Et enfin une qualité premium pour des prix raisonnables et un traitement par des professionnels du soin de textile avec un engagement éco-responsable.

Quand Françoise se retourne et qu’elle voit le chemin parcouru, la course pour élever les garçons, aller au boulot tous les matins, elle se dit « comment ai-je fait ? ». Si elle travaille plus que lorsqu’elle était salariée (créer et développer en même temps, c’est dur !), elle n’a aucun regret et nous rappelle que les femmes ont de l’empathie et que c’est un atout. Il faut oser, être ambitieuse et aller de l’avant !

Marie-Hélène Cossé

1m53 c’était difficile enfant et ado, mais ensuite quel plaisir de découvrir qu’on peut se faufiler partout et que cela attire un regard de bienveillance sur soi ! »
Le pressing connecté à Paris : Pressing BoxGroomboxCleanio (les vêtements sont collectés et rapportés en taxi UBER) 

MID-QUESTIONS

  • Le cap de Mid ? Plus facile à passer que 40 ans.
  • Le qualificatif d’une femme Mid ? Prendre de l’expérience, du recul et de la hauteur.
  • Comment appréciez-vous le temps qui passe ? : Même pas peur !*
  • Un conseil à donner ? S’ouvrir à la nouveauté. Les enfants partent, ce qu’on a construit porte ses fruits, c’est le temps de la récolte, il faut aussi s’occuper de reconstruire le nid devenu vide.
  • Vos trucs et astuces pour une journée positive ? Me coucher chaque soir en passant en revue 3 kifs positifs et faire des micro-coupures dans la journée (un quart d’heure dans la voiture -électrique donc sans bruit- je pose les pieds et je respire).
  • Vos priorités ? Moi d’abord, mais toujours entourée, puis mon job.
  • Une discipline de vie pour vous entretenir ? Je cours chaque semaine.
  • Votre tenue vestimentaire idéale ? Pantalon, chemisier cintré, talons, nature !
  • Un livre sur votre table de nuit ? Pas le temps de lire…
  • Quelles femmes admirez-vous ? Marie Curie, Simone Veil.
  • Quelles sont les valeurs que vous souhaitez transmettre ? Donner sans attendre en retour, accepter la différence, l’humilité. 

U

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.