Isabelle Frouin, une vraie place pour les femmes dans l’hôtellerie

0

Le milieu de l’hôtellerie est longtemps resté fermé aux femmes. L’idée que travailler dans un hôtel n’était pas compatible avec une vie de famille a sans aucun doute contribué à les écarter de certains postes et notamment ceux de direction, où elles restent toujours peu nombreuses. Rencontre avec l’une d’entre elles, Isabelle Frouin, directrice de l’Hôtel Cambon à Paris.

Gravir les échelons

Issue du tourisme, passée par l’Angleterre où elle apprend la langue en travaillant dans un hôtel, Isabelle revient à Paris à la fin des années 1980 alors que ce secteur est en pleine expansion. Après avoir été hôtesse d’accueil dans des salons, réceptionniste, puis actrice de l’ouverture d’un établissement hôtelier en tant qu’assistante de direction où elle apprend la compta gestion, elle prend la direction d’un hôtel de 37 chambres à la Bastille à 25 ans, puis d’un 2ème hôtel de 40 chambres appartenant au même groupe 5 ans après. Belle expérience de 10 ans qui lui apprend tout… et lui forge le caractère et lui donne le temps malgré tout  d’avoir deux enfants : « Je suis partie accoucher la veille et revenue travailler au bout d’une semaine… »

Former et transmettre

Isabelle décide alors de lever le pied et acquiert avec son mari un hôtel-restaurant à La Baule où elle restera 7 ans avant de revenir à Paris, là où elle réactive ses réseaux. Tout va alors très vite. Elle est contactée par la propriétaire de l’Hôtel Cambon, joli 4 étoiles à proximité de chez Chanel – où sa mère a travaillé- qui l’embauche pour en prendre la direction (40 chambres). Ensemble, elles s’occupent de la rénovation et de l’embellissement du lieu, de l’achat d’œuvres d’art pour la personnalisation des chambres. Isabelle se charge de la partie commerciale et de la gestion de l’établissement à la tête d’un staff de 20 personnes. « Je suis entourée d’une équipe multiculturelle avec des compétences et des valeurs, accompagnée de jeunes en école hôtelière, motivés par l’apprentissage du métier. J’aime particulièrement leur transmettre mon savoir être et mon savoir-faire. »

Et demain ? « J’aime mon métier, je m’y vois vieillir, même si chaque semaine je regarde les annonces et j’y réponds afin de toujours savoir où je me positionne. »

Il existe ainsi une vraie place pour les femmes dans le domaine de l’hôtellerie. Avoir le sens de l’autre indispensable pour gérer les besoins des équipes et conquérir les clients, aimer s’attaquer aux problèmes et déléguer, avoir de l’empathie, pas trop d’ego,  être visionnaire sur ce que sera le métier demain et les clés sont à la réception !

Marie-Hélène Cossé

Hôtel Cambon, 3 rue Cambon, 75001 Paris

Votre petit moteur du matin ? « Je me lève le matin à 7h00, prends mon petit déjeuner, avant d’enchaîner sur une demi heure de stretching/Pilates/musculation. Deux fois par semaine, je vais dans une salle pour me maintenir en forme »

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.