Isabelle Langlois : joaillière

0

Digne héritière d’une famille de lapidaires-gemmologues du Jura, Isabelle Langlois (57 ans) a ouvert il y a 5 ans sa propre maison dans l’écrin de la haute-joaillerie parisienne, rue de la Paix. Son credo : couleurs, taille exigeante et émotion.

Son histoire
Lorsque dès l’enfance on joue à la marchande avec des pierres de couleurs, à quoi peut rêver une petite fille ? Isabelle Langlois est née et a vécu entre un grand-père adulé, un père et des oncles tous lapidaires-gemmologues, héritiers d’un savoir-faire ancestral. Dès 10 ans, elle savait qu’elle aussi un jour perpétuerait cette tradition… en bonne cavalière de chasse à courre, il lu©Isabelle Langlois-Mid&plusi faudra toutefois tutoyer quelques obstacles avant d’arriver à ses fins. En effet, est-ce par conscience d’un univers difficile, son entourage masculin ne lui accorde aucun encouragement et au contraire refuse, malgré ses talents de dessinatrice, son accès à des études artistiques. Isabelle se dirige donc vers une école de commerce, l’Edhec. Elle sera à la tête de l’équipe commerciale de Vogue Sport, magazine lancé par le groupe Condé Nast en 1984. Mais sa passion pour les gemmes est toujours là, bien présente. Par le biais d’une de ses tantes, elle reprend contact avec le monde de la joaillerie, replonge dans les études de gemmologie, puis travaille d’abord pour les autres : les bijoux Catherine Deneuve, Van Cleef, collabore avec une entreprise thaïlandaise. Son projet en tête : ouvrir un jour sa propre boutique !

Sa Maison
Le plus difficile fut de trouver le bon endroit pour s’installer enfin dans Paris. Si certaines adresses lui échappent, c’est parce que, sans doute, ce n’était pas le bon moment. Avec la découverte de cette charmante enclave dans la célèbre rue de la Paix, Isabelle entre dans la cour des grands. Au propre comme au figuré : au milieu de noms prestigieux, sa boutique trouve sa juste place dans une charmante cour pavée. Quelques mètres de tapis rouge, les rumeurs de la capitale étouffées, sa clientèle étrangère certes, mais aussi familiale, est accueillie chaleureusement et en toute discrétion. Du parapluie aux marmottes, le violet domine : « couleur complémentaire qui se marie avec toutes les pierres ».

Ses sources d’inspiration
La créatrice évoque souvent le monde floral, végétal. DR I sabelle Langlois-

« Un bijou est comme un bouquet, on peut associer dans sa conception des tons différents, des pierres d’origine différentes et l’harmonie se fait, l’émotion est là ! »

Émotion est d’ailleurs le nom d’une de ses lignes emblématiques. D’un coucher de soleil sur l’Océan Indien à la forêt amazonienne, tout est inspirant dès lors qu’il y ait de la couleur et de la lumière. Sa dernière collection Printemps-Été 2015 trouve ses sources dans des univers éclectiques : Pavé de Paris, Mondrian, Un tramway nommé désir, Okusai… où dominent quartz, citrine, péridot, améthyste, pierre de lune, phrénite, tsavorite… Toutes ses créations (bagues, boucles d’oreilles, bracelets, pendentifs) dessinées par elle-même, sont fabriquées dans son atelier en Thaïlande sous l’œil attentif et professionnel de son frère.

Sa signature
Isabelle Langlois insiste sur ce qui définit la qualité de ses bijoux : la couleur, la taille très précisDR Isabelle Langloise qui sublime la qualité optique de la pierre, sa technique de serti quasi invisible. Raffinée, toute en féminité, elle est la meilleure ambassadrice de ses créations qu’elle porte élégamment. « Je suis sur les premières marches et je compte bien continuer l’ascension » affirme-t-elle tout en vous raccompagnant. Derrière le sourire charmeur se dessine une énergie farouche, un enthousiasme sans faille.

Christine  Fleurot

Isabelle Langlois- 12 rue de la Paix- 75002 -Paris – www.isabellelanglois.com

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.