Ma générale

0

Monique Legrand-Larroche, 52 ans, est la première femme officier à accéder au rang de général 4 étoiles en France depuis le 25 juin 2014. « Je suis très fière de cette nomination. Si mon parcours peut donner envie aux femmes de se lancer dans la carrière scientifique et dans l’armée, j’en serai très heureuse. Ma nomination montre que désormais tout est possible ». 1982, bac scientifique en poche, cette fille d’ingénieur professeur à Polytechnique, petite-fille et arrière-petite-fille de polytechnicien, intègre l’X (une des 27 filles sur 330 garçons, l’école a ouvert ses portes aux femmes dix ans auparavant en 1972), puis un doctorat en mécanique théorique en 1987, date à laquelle elle entre à la Direction Générale de l’Armement où elle fait carrière. Monique Legrand-Larroche a su aussi mener une vie de famille puisqu’elle est mère de quatre garçons et dit que sa carrière militaire n’a jamais pesé sur sa vie familiale et que sa double vie serait au contraire la clé de sa réussite.  « Pour tout concilier, les femmes sont obligées d’aller à l’essentiel, de se donner des priorités claires. Auprès de leurs enfants, elles développent aussi une capacité d’écoute qui peut ensuite servir avec leurs équipes. Les femmes doivent donc oser avoir des projets et de l’ambition car elles en ont largement les capacités ».

Si l’armée française est une des plus féminisées du monde (15% de femmes, 59% au service de santé des armées, 20% dans l’armée de l’air, 19 femmes sur 531 généraux en 2013), deux points noirs subsistent pourtant dans le paysage : il existe toujours des freins au développement des carrières féminines (l’ouverture expérimentale des équipages des sous-marins aux femmes en 2017 vient d’être annoncée…) et les agressions sexuelles sont toujours préoccupantes et non réglées (40 procédures en cours recensées).

http://www.lejdd.fr/International/Monique-Legrand-Larroche-premiere-femme-general-4-etoiles-675791
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/04/15/l-armee-sous-pression-pour-conforter-la-place-des-femmes_4401356_3224.html

La Guerre Invisible, Leila Minano et Julia Pascual, Les Arènes & Causette, février 2014

par Marie-Hélène Cossé

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.