Mariannig Ferrari : home-sitting

0

Son prénom qui m’évoque nos origines bretonnes communes, le nom de sa plateforme de home-sitting Nomador celui de mon fils parti marcher en Australie (lire La Bohême, ode à mon fils), notre âge, l’énergie, la passion et les valeurs que nous partageons, notre passé de responsables en ressources humaines pour des américains : tout concourait à ce que les chemins de Mariannig Ferrari et le mien se croisent un jour !

Pourquoi avoir créé un site collaboratif de home-sittingMariannig a toujours été curieuse des autres, des cultures différentes et a toujours aimé le changement, y compris professionnel. Après des études de ©Nomador-Midetpluslangues, son parcours s’est façonné d’opportunité en opportunité et de plaisir en plaisir : traduction, recrutement, gestion des ressources humaines, création d’une entreprise d’encadrement, tout en élevant une famille de quatre enfants. Jusqu’en 2006, où son amour des animaux et le besoin de leur trouver une solution de garde lors d’une absence, couplés à son savoir-faire en matière de recrutement, l’incitent à lancer Ilidor, agence de home-sitting, qui devient rapidement leader sur les marchés français et européen.

S’apercevoir que certaines familles ne peuvent pas se permettre de dépenser les honoraires d’une agence pour trouver des home-sitters et le départ d’un enfant pour l’Australie lui donnent envie d’aller plus loin et de proposer du home-sitting à une échelle internationale et sous forme de plateforme collaborative. Nomador naît en février 2014. L’implantation du projet en Australie semble assez logique, pays francophile où les habitants voyagent beaucoup, aiment les animaux et surtout pionnier dans les échanges de maison.

Comment ça marche ? Si Nomador est avant-tout une plateforme internationale en anglais, elle existe aussi en français, ce qui est une première. Autre innovation, une formule découverte gratuite permet aux propriétaires co© Nomador-Midetplusmme aux home-sitters de tester avant de s’abonner. Chez Nomador, les profils se construisent peu à peu à partir des avis des autres membres et l’expérience vécue du home-sitting. C’est plus long, mais c‘est plus sûr. En effet, l’offre et la demande sont très déséquilibrées dans ce concept : il y a bien plus de personnes qui rêvent de partir garder des maisons que de personnes qui publient une annonce ! Comment faire confiance ? Des outils sont mis à disposition  pour que le propriétaire avisé pose des questions, des articles aident à sélectionner le bon home-sitter, mais surtout les valeurs véhiculées par le site rassurent.

Nomador, reflet des convictions intimes de Mariannig. Le site a été conçu pour ceux qui aiment voyager, à la recherche de solutions alternatives, astucieuses et humaines et qui veulent entrer en relation avec des personnes qui leur ressemblent. La fondatrice est aussi convaincue que sa plate-forme peut aider à créer des liens amicaux internationaux entre des familles avec des conséquences positives et inattendues comme de trouver des relais pour des stages, des mentors, etc., mais aussi aider les jeunes à s’épanouir et à trouver leur voie en voyageant. 

« Quand ils s’inscrivent sur Nomador, cela veut dire qu’ils se reconnaissent dans l’esprit du site, dans les valeurs qu’ils partagent : la confiance, le sens de l’engagement, la générosité et l’ouverture d’esprit, le partage, l’envie de rendre service, la curiosité, l’adaptabilité, l’ouverture au monde et l’envie de comprendre les autres cultures ».

Confier sa maison ou être house-sitter ? Inutile de vous dire, vouGaia & Shanghai - Mid&Pluss l’aurez bien compris, que la mère de voyageurs que je suis, moi-même toujours en quête d’ailleurs, dotée de deux beaux  labradors que je n’ose pas toujours abandonner, est conquise par ce concept générateur de services autant que de liens ! En surfant sur le site pour voir comment confier maison et chiens, je me suis surprise à rêver être dans la peau d’un home-sitter pour aller garder cette belle maison avec chat près de l’Océan Pacifique à Repton (Australie), ou ce centre de réhabilitation pour oiseaux en Namibie, ou bien encore cette maison en bois à 200 mètres de la plage en Thaïlande

Marie-Hélène Cossé
www.ilidor.com/
www.nomador.com/

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.