Mooceuse planétaire

0

Connaissez-vous Cécile Dejoux ? Maître de conférences en sciences de gestion au CNAM, c’est la prof la plus médiatisée de France. Son MOOC de management a battu un record au cours de la dernière année universitaire : 36.000 inscrits dans 55 pays différents ! De quoi s’agit-il ? Des vidéos de dix minutes avec en face de soi sur la toile une belle quadra blonde et souriante. Pas uniquement un cours magistral, mais aussi des exercices pour vérifier sa progression. De l’étudiant au manager, en passant par les mères de famille, « tout le monde est concerné par le leadership » dit la MOOCeuse. Les cours peuvent être suivis par chacun -sans diplôme particulier,-et à la fréquence de son choix. Les inscriptions en ligne sont ouvertes depuis le 15 novembre pour son prochain cours qui commencera en février 2015 (voir lien ci-dessous).

Comme nous l’avions expliqué dans notre article du 4 juin dernier http://midetplus.fr/influences/dhumeur-mooceuse/, les MOOC sont des cours pour tous sur internet libres et gratuits, sans pré-requis et traitant de tous les sujets. Lancés il y a deux ans aux États-Unis par les universités de Harvard et le MIT, le phénomène est venu en France jusqu’à nos universités et écoles, puis le CNAM s’est lancé dans l’aventure. Le sujet étant neuf, on est encore dans l’émergence, l’innovation et la création. En marge des MOOC institutionnels existent donc aujourd’hui tous ceux proposés par des start-up où tout est permis (vidéos, dessins animés, etc).

Un MOOC c’est comme une série : ça s’arrête, ça continue et il faut donner envie à l’internaute d’aller plus loin et de revenir. « Le plus important c’est d’animer une communauté » dit Cécile Dejoux. Un bon cours est interactif et se partage sur les réseaux sociaux pour toucher encore plus de public. Il permet d’apprendre certes, mais aussi de reprendre confiance en soi dans plein de domaines. Autodidactes, retraités, bénévoles, femmes au foyer, sans emploi, ados : cette nouvelle forme d’apprentissage s’adresse à tous. « Le job du prof est à réinventer » dit Cécile Dejoux. Le MOOC crée une rupture et change les représentations traditionnelles de l’acte d’enseigner : celui-ci devient collectif (le cours est préparé par un professeur et validé par celui qui le produit), il touche un public inconnu avec des profils différents (ce qui force à adapter son contenu) et enfin il conduit à repenser son impact présentiel.

Écoutez-la dans la vidéo ci-dessous (changement de foulard selon les séances, c’est la seule fantaisie vestimentaire qu’elle s’accorde) : elle est convaincante et passionnante. Pourquoi  ne pas s’inscrire à son MOOC ?

Marie-Hélène Cossé

http://www.ceciledejoux.com/
http://portail-formation.cnam.fr/ecole-ms/management-innovation-prospective/strategie-management-rh-international-/mooc-du-manager-au-leader-2-0-613727.kjsp

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.