Semer les graines d’un monde meilleur*

0

 « La nutrition pour un avenir durable », tel est l’axe de réflexion proposé par le Women’s Forum Italy aux 500 participants venus du monde entier les 29 et 30 juin dans le cadre de l’Expo Milano 2015 qui a pour thème cette année « Nourrir la Planète, Énergie pour la vie ».

À quoi sert le Women’s Forum ? La vocation du Women’s Forum for the Economy and Society créé enwf 2005, est d’examiner les principaux enjeux socio-économiques d’un point de vue féminin. Il promeut l’autonomisation des femmes à l’échelle mondiale, ainsi que les réseaux collaboratifs qui permettent aux femmes de faire entendre leurs voix avec plus de force et de clarté.

Les enjeux de Milan. À Milan, hommes et femmes se pencheront pendant deux jours essentiellement sur 3 grandes questions :
Entre abondance et famine, un paradoxe contemporain.
– L’avenir de l’alimentaire – Que mangerons-nous dans le futur ?
– Une production alimentaire durable = Un monde équitable.

À savoir : Les agricultrices produisent plus de la moitié des denrées mondiales, et ce sont généralement les femmes qui achètent et préparent les repas. Les femmes et les filles souffrent davantage d’insécurité alimentaire que les garçons et les hommes (dans certains pays, les femmes se servent en dernier et parfois, le plat est vide…). Paradoxalement, dans d’autre pays, elles sont également plus sensibles à l’obésité et bien plus exposées à des troubles liés à l’alimentation.

content-556eb1ab619ae« Nous ne pouvons pas vaincre la faim sans programmes distincts pour les femmes. Ces dernières doivent également bénéficier de meilleures conditions, qu’il s’agisse de dispositifs de formation ou d’équipements, tels que des cuisinières solaires. En Afrique, la majorité des petits producteurs sont des femmes. Et dans les villes, ce sont également elles qui gèrent le ménage.»
Ertharin CousinDirectrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies.

Les acteurs. Participeront à ce programme de réflexions, politiques et industriels, scientifiques, défenseurs de l’environnement, représentants d’associations humanitaires et organisations internationales… dont des femmes françaises influentes :

De gauche à droite, de haut en bas :
– Jacqueline Franjou
présidente (CEO) du Women’s Forum for the Economy and Society
– Diane Binder vice-présidente du développement international de Suez Environnement,
– Véronique Discours-Buhot directrice du Consumer Goods Forum/Global Foods Initiative
– Clara Gaymard présidente de GE France et vice-présidente de GE International
– Marion Guillou agronome française, spécialiste de la sécurité alimentaire mondiale. Présidente de IAVFF (Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France )
– Catherine Laurent Directrice de recherches à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique)

www.womens-forum.com/fr
www.womens-forum.com/fr/meetings/women-s-forum-italy/32
* Discours Enrique Peña Nieto (Président du Mexique) : « We Mexicans want to sow the seeds of a better world »

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.