Tissez Mesdames !

0

Le réseau n’est plus une chasse gardée réservée aux hommes. Depuis la création du Women Forum en 2006, plus de 400 initiatives sont aujourd’hui recensées en France. Si on veut atteindre le chiffre de 40% de femmes entrepreneurs en 2017, comme le souhaite le plan gouvernemental, soit 82.000 entreprises nouvelles, il va falloir sérieusement réseauter, Mesdames !

Le réseau d’entreprises au féminin prend différents visages : le réseau au sein même de la société comme par exemple chez Orange France avec Innov’ Elles. Le réseau par secteur économique à l’instar de Girl Power 3.0, le Club des femmes du numérique ou Fédération Pionnières, incubateurs au féminin des services innovants. Le réseau par type de fonction (assistantes de direction, juristes…) ou le réseau qui va s’organiser autour des anciennes de grandes écoles ou d’universités, comme GEF (Grandes écoles au féminin) ou l’AFFDU (Associations des femmes françaises diplômées en universités). D’autres encore ont pour objet prioritaire l’entraide comme Biilink ou Force Femmes.

La vocation et l’esprit de ces réseaux se différencient de ceux masculins : on est moins dans l’optique réussite-business à tout crin mais plus dans la solidarité, l’échange d’expériences, la recherche de solutions pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle tout en défendant les droits et la place de la femme au sein de l’entreprise et dans la société. Avec aussi souvent la touche d’humour et de recul en plus. On y adhère bien sûr pour y faire des rencontres, se forger un carnet d’adresses mais aussi pour se donner soi-même une meilleure visibilité.

La jeune génération de working girls, biberonnée à Twitter, Facebook, LinkedIn, a appris à réseauter bien avant d’être diplômée et est très à l’aise dans ce genre de pratique. Avant de s’inscrire ne pas hésiter à s’informer, à assister à une réunion afin de voir si on partage bien les mêmes valeurs et les mêmes ambitions. Chaque réseau à son propre règlement et les droits d’entrée sont généralement modiques. Cette activité n’est pas si chronophage que l’on ne le dit : une réunion mensuelle, un petit-déjeuner, une conférence…

Guide des Réseaux- Emmanuelle Gagliardi et Carole Michelon -Eyrolles- (2013)

Quelques adresses utiles :
www.grandesecolesaufeminin.fr/
www.biilink.com/
www.affdu.fr/
Génération femmes d’influence a pour objectif de défendre et de promouvoir l’entrepreneuriat au féminin : www.lemouv.fr/diffusion-patricia-chapelotte-specialiste-en-communication-d-influence
www.connectingwomen.fr
Supplément d’elles réunit depuis 1998 des femmes de formation supérieure, dirigeantes en entreprise et entrepreneures de tous les horizons et de tous les secteurs économiques : www.supplementdelles.com
Voir article sur aufeminin.com sur les réseaux féminins qui comptent : http://www.aufeminin.com/mag/psycho/d1831/x12443.html

par Christine Fleurot

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.