Le numérique est glamour

0

Les Trophées Excellencia organisés par Femmes du Numérique et l’École d’Ingénieurs Epita ont récompensé ce mardi 30 septembre 2014, en présence de la Secrétaire d’État chargée du Numérique Axelle Lemaire, cinq beaux projets de femmes entrepreneures (lycéennes, étudiantes ou femmes chefs d’entreprise) investies chacune dans une action sociale ou humanitaire en lien avec le monde numérique.

excellencia-Midet plus-Trophée « Créatrice d’entreprise numérique » : Agnès Jbeily (44 ans), pour son entreprise Datanoos, service innovant de mise en relation des clients et des marques, qui propose aux consommateurs de maîtriser l’utilisation et l’exploitation de leurs informations personnelles, de les analyser et de les monétiser.  (Récompense : un accompagnement d’un projet de création d’entreprise dans le secteur du numérique avec quatre mois d’accélération technique et marketing et un coaching personnalisé.)  www.datanoos.com/

Trophée « Femme investie dans l’action sociale et humanitaire » : Ludwine Probst, pour l’association Duchess France, réseau qui met en relation les femmes de l’IT (Informatique) afin de leur donner plus de visibilité et de les aider à participer à des événements et concours techniques. (Récompense:  sponsoring par une entreprise partenaire durant une année et séances de coaching personnalisé.) www.duchess-france.org/

-Trophée « Étudiante scientifique » : Julia Benaïs et Tania Situm (Récompense : un financement du cursus des deux étudiantes à l’EPITA et un coaching personnalisé) et le Prix « Coup de cœur » : Justine Zanna-Bellegarde. Toutes trois étudiantes au profil brillant, futures professionnelles du high-tech.

On le sait, la France est très en retard sur la féminisation des professions scientifiques : 55% des diplômés d’un bac S sont des jeunes filles, alors qu’elles ne sont plus que 30% dans les filières scientifiques et 12% dans le numérique. Au final, elles ne représentent que 25% à 28% environ des effectifs de la French tech.

Comment endiguer cette fuite des cerveaux féminins ? La nomination de deux femmes, Axelle Lemaire succédant à Fleur Pellerin, en charge du développement numérique en France, peut être perçue comme un signe encourageant d’attention. Les initiatives créatives et la communication forte de réseaux tels que Femmes du Numérique, Girlzinweb, Girl Power 3.0 ou encore Girls in Tech pour mettre en valeur l’attractivité de ce secteur économique et encourager la mixité dans ce milieu si verrouillé contribuent activement à repousser ce fameux plafond de verre.

Selon une étude publiée en 2013, la Commission Européenne évalue à 9 milliards d’euros le surcroît de PIB européen que pourrait entraîner une féminisation du secteur numérique… Ce chiffre aussi devrait faire bouger les lignes et surtout… la pile de CV.

//excellencia.3ie.fr/       www.femmesdunumerique.fr/
//girlzinweb.com/
       www.girlpower3.com/            //gitparis.com/

Semaine digitale Bordeaux-MidetplusBordeaux, cité digitale. Comprendre les enjeux et les métiers, en soulignant les potentiels en matière d’emplois, concilier vie professionnelle/vie personnelle, créer du lien entre les femmes, leur permettre de développer leurs réseaux, de partager leurs idées, leurs contacts, les bonnes pratiques tel est l’enjeu de la 4e édition de la Semaine du Digital de Bordeaux qui se tiendra du 13 au 18 octobre 2014 dans toute la ville. Femmes du Sud-Ouest connectez-vous sur http://citedigitale.bordeaux.fr/

Christine Fleurot

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.