Bien dans ses chaussettes

0

Ayant ressenti la honte de sa vie au Japon à cause de chaussettes dépareillées, le Suisse Samy Liechti dirige maintenant une boutique en ligne par abonnement de cet accessoire indispensable après avoir fait réaliser un sondage original sur le sujet.

Dans certains pays ce sont les femmes qui achètent les chaussettes

La vérité sur cet article de mercerie est définitivement révélée par un sondage¹ grâce à 3 000 femmes et hommes de 6 pays européens sondés par Internet² :

  • Les Allemands possèdent le plus grand nombre de chaussettes, soit en moyenne 24 paires. Ils s’en offrent 13 paires par an et 8 personnes sur 10 en changent tous les jours.
  • Viennent ensuite les Autrichiens qui font acheter leurs chaussettes par leur épouse ou leur compagne.
  • Les Italiens peuvent en changer plusieurs fois par jour. Ils en possèdent en moyenne 17 paires, tout comme les Français qui en acquièrent seulement 9 paires par an.
  • En Suisse 70% des personnes interrogées en changent tous les jours, mais 1 personne sur 10, porte les mêmes plus de deux jours.
  • En Angleterre, c’est maman qui achète les chaussettes.
  • Dans les 6 pays, plus on est âgé, moins on change de chaussettes et 1% des personnes gardent les mêmes au moins une semaine.
  • Enfin, plus on vit dans un milieu aisé, le plus souvent on en change.

Exemples français hors sondage

Chez Marnie (sculpteur parisienne). Elle traque les chaussettes taille 46 pour son mari, ce qui n’est pas une petite affaire. Elle avoue aussi acheter les siennes à son fils de 45 ans et à ses petits-fils. Leur épouse et mère n’a pas le temps : elle travaille. Les critères de choix pour Marnie : jolies et pas chères, le pied bien fait, hautes mais pas trop, sans couture. Par ailleurs, elle lave seulement les siennes à la main, quand elle n’a pas le temps d’attendre que sa machine soit remplie.

Chez Diane (Héraultaise sans profession). Elle n’a pas le droit à la parole en ce qui concerne les chaussettes de son mari. Il les achète toujours lui-même par 2 paires. Toujours la même marque été comme hiver³. Ses couleurs sont variées assorties à ses pulls, cravates, vestes ou pantalons. Il n’est pas maniaque pour les plier, mais en change tous les jours pour ne pas être contaminé par d’éventuelles mycoses. Diane confie qu’elle est moins exigeante que lui.

Chez JC (Héraultais semi-actif selon lui, pas selon sa femme). Il possède 24 paires de chaussettes qu’il change tous les jours, noires en hiver, beiges en été. Elles lui coûtent €9 les 2 paires chez Carrefour et il n’en a pas acheté depuis 4 ans tellement elles sont inusables. Il a juste besoin de sa femme pour les mettre dans la machine avec du Woolite. Voilà pourquoi la formule chère à ses petits-enfants 100 MA CHO7 + LHO + L 100 ne se confirme jamais. [Sens ma chaussette, plus elle a chaud, plus elle sent]

©Mid&Plus - chaussettes

Pour terminer, nous ne saurons pas si Samy est bien dans ses chaussettes, ni si l’adage de JC s’applique à lui. Il est tellement occupé qu’il n’a pas trouvé le temps de répondre à mes questions. Donc on ne saura pas non plus si les chaussettes russes portées dans l’armée, il n’y a pas si longtemps, tiennent vraiment plus chaud que les autres. Ni plein d’autres choses utiles à la vie en société.

Isabelle Brisson
Mid&SudOuest

¹« Le sondage qui révèle la vérité sur les chaussettes des Européens » (2011).
²GfK Suisse.
³DD (Doré Doré).

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.