La franchise : l’indépendance sans la solitude

0

Vous avez 45-60 ans, envie d’exercer le métier de votre choix, créer, mais vous n’avez pas envie de le faire seule. Avez-vous pensé à la franchise ? Contrairement aux idées reçues, elle n’est pas réservée à la distribution ou aux commerces de proximité. Il existe une multitude de franchises basées sur les services aux particuliers et aux entreprises, centrées sur l’humain et permettant d’entreprendre à moindre coût.

Une large palette pour s’installer à son compte

Si les femmes s’ouvrent aujourd’hui aux métiers techniques autrefois réservés aux hommes et toujours en vogue (finance, immobilier, lavage écologique de voitures, rénovation d’habitat,), de nombreuses mesures ont été prises pour favoriser la création dans le secteur des services à la personne (maintien à domicile des personnes âgées, soutien scolaire, ménage ou garde d’enfants). Cette évolution correspond aux tendances actuelles de la société : croissance du taux d’activité chez les femmes, dynamisme de la natalité, augmentation du nombre de familles monoparentales, vieillissement de la population. Pour devenir franchisée sur ce marché, l’apport¹ est généralement inférieur à un commerce de détail et la plupart ne nécessite ni stock, ni local commercial et la possibilité pour certains métiers de démarrer à domicile ou dans un centre d’affaires.

Des exemples de franchiseurs
©Franchise - Mid&Plus

Boutiques : Crep’eat, DPAM, Monceau Fleurs, Happy Fleurs, McDo, Paul.
Franchises de services : Babychou Services (garde d’enfents), Diagmenter (diagnostic immobilier), Ecoline Wash (lavage écologique de voitures), Diet+ (rééquilibrage alimentaire), Idesia (Finance), Senior Compagnie (aide aux personnes âgées), Shiva (ménage, repassage), Temporis (interim).

Franchise mode d’emploi

La première chose à faire est un bilan personnel, se poser la question « Qui suis-je ? » (notamment suis-je faite pour être commerçante et sédentaire ou plutôt commerciale) afin de choisir un métier dans un secteur en adéquation avec ses valeurs et ses envies. Il faut ensuite sélectionner des enseignes en phase avec son projet. « Devenir franchisé ce n’est pas uniquement investir dans un service ou la vente de produits, c’est aussi s’engager financièrement¹ et ce sur un délai minimum de 5 ans. Le bon feeling avec le franchiseur est donc indispensable ! » dit Corinne Gicquel¹ experte en reconversion professionnelle vers la franchise .

♦Quelle est la cible ?
Des cadres en reconversion professionnelle, toute femme en réflexion sur un projet de création ou de reprise d’entreprise.
♦Les qualités pour être une bonne franchisée ?
Avoir une âme d’entrepreneure avant tout car la franchise reste de l’entrepreneuriat à 100%, être passionnée, avoir de l’empathie, une bonne connaissance de son marché local, savoir travailler son réseau.

Les nouveaux concepts de franchises de services permettent ainsi d’apprendre un nouveau métier quelque soit son âge et son diplôme, d’entreprendre à moindre coût et de monter une entreprise centrée sur l’humain, tout en étant accompagnée tout au long de son activité : une alternative d’entrepreneuriat intéressante !

¹L’investissement global pour se lancer en tant que franchisé dans les services est compris entre €10 000 et €85 000 en fonction du domaine. Le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF) facilite l’accès au crédit bancaire. 

©Corinne Gicquel - Mid&Plus¹Corinne Gicquel aide les femmes via sa plate-forme dédiée à la reconversion vers l’entrepreneuriat, Reconversion en franchise.com, à identifier les projets les plus adaptés aux besoins personnels de chacune, donne des clés et des conseils, organise des Journées Rencontre pour faciliter la mise en relation avec des franchiseurs plusieurs fois par an, anime des web conférences (la prochaine le 3 avril de 9h30 à 10h15). Lire des Témoignages de franchisées. contact@reconversionenfranchise.com

Salon de la Franchise du 25 au 28 mars 2018 Porte de Versailles

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.