Maison Plisson : le goût juste

0

En matière d’épicerie, on a eu différentes périodes : junk et insouciante dans les 80’s chez Félix Potin, glam et globale chez Monoprix, chic et snob à la Grande Épicerie, ou encore responsable et bio chez Naturalia. Maison Plisson n’est rien de tout cela. C’est un endroit. Comme une merveilleuse caverne d’Ali Baba du goût, moderne et généreuse, unique et sincère, à l’image de sa créatrice, la lumineuse (et bretonne !) : Delphine Plisson.

On m’avait dit que dans ce tout nouveau food court parisien, Delphine Plisson avait réuni 3.000 produits sourcés, goûtés et sélectionnés principalement en France (avec quelques petits extras, notamment chez nos amis italiens). On m’avait dit que dans cette halle de 500m2 (un ancien magasin de cycles du boulevard Beaumarchais dans le Haut-Marais revu par le duo d’architectes Nicolas André et Julie Lafortune), je trouverai tout : des fruits, des légumes, de la viande, de la charcuterie, des fromages, du sucré, du salé, une cave, une boulangerie, un resto orchestré par Bruno Doucet, une terrasse de 50 m2 et quelques stars du bon goût, comme Didier Massot (Meilleur Ouvrier de France) derrière son billot.

Alimentation Générale
Alors, je suis allée vérifier. Mais pour vérifier j’avais mon plan, ma petite idée. En tant que Parisienne-BretonMaison Plisson-Midetplusne j’ai mes adresses. J’ai donc choisi deux produits test: la sardine (bon, chacun ses habitudes de vie ; c’est pour les Omega-3) et la confiture (pas simple la confiture). Je suis arrivée devant le 93, le 8 mai dernier (ça bLa cour d'Orgères-Maison Plisson-Midet plusosse chez Maison Plisson, ouvert 7j/7 de 8h30 à 21h, même les jours fériés), on se serait cru au marché du 15 août à Saint-Tropez. Un monde… Une cohue joyeuse, curieuse, motivée. On l’attendait au tournant la Maison Plisson. À part une râleuse, croisée devant les tomates cœur-de-bœuf, l’équipe est là, mobilisée : jeune, hyper-chic avec leurs tabliers bleus et cuir, légèrement débordée par le succès mais hautement bienveillante et sympathique. On se sent très bien dans cette maison-là. Pas de snobisme, beaucoup de cœur dans l’accueil, mais aussi dans la conception.

Rien d’industriel, pas d’additifs, que du bon pour la santé.
De jolis « rayons », de beaux matériaux, une déco inspirée et enlevée par les dessins délicats de Jochen Gerner, c20626_640068676094966_8410548681070851534_nomme ce tour de France des fromages dessiné sur un miroir ancien. Arrêtons-nous au rayon Fromages justement et discutons un peu avec Ludovic Galfione, frère de Jean et fromager de son état. Il est charmant; il prend son temps, il nous embarque illico en Italie, là–haut, sur des plateaux où la bufala est caressée quotidiennement pour donner le meilleur de son lait, isolée de la pollution. Chez Maison Plisson, les produits sélectionnés ne sont pas des curiosités. Ce sont nos produits, ceux des cuisines de nos mamans et de nos grands-mamans, ceux que nous aimons travailler et goûter en famille, entre amis et avec nos petits. Résultat : une sélection de 8 pâtes à tartiner pour remplacer le Nutella dont on ne sait décidément plus comment se débarrasser.

Comme à la maison.
Et mes sardines me direz-vous ? Et bien oui… J’ai descendu l’escalier, le cœur battant et l’œil plissé. Je me suis penchée. J’ai posé mon petit panier. Au début, Maison Plisson-Midetpluselles n’étaient pas là. J’ai eu le cœur serré. Et puis je les ai vues, dans leurs jolies petites boîtes rouges et dorées, marquées : La Quiberonnaise. J’ai eu envie d’embrasser ma voisine qui n’avait pas l’air d’avoir de problème d’Omega 3, alors je me suis abstenue. La Quiberonnaise… Maison encore familiale et artisanale du bout de la presqu’île du même nom qui sent bon les embruns et l’immortelle des dunes : unique au monde. Soulagée et sautillante, je me suis donc rendue au rayon sucré. Elles étaient là aussi, mes confitures de la Cour d’Orgères, made in Saint-Pierre. Alors, je n’aurai plus à faire 500 kms pour aller les chercher… La voilà la vraie bonne idée. On m’a rangé très poliment toutes mes victuailles dans un joli sac en kraft signé Be-Pôles, d’un bleu navy d’une sobriété chicissime et ultra-contemporaine. Et pour bien terminer ma mission, je me suis éternisée en terrasse, à goûter l’air du temps avec une bière : La Parisienne, blanche, légère, brassée et mise en bouteille à Paris. Et je me suis dit « alors, elle est pas belle la vie ? »

Les plus :
Maison Plisson-MidetplusLe quartier où l’on a envie de se balader. Et pour cela Be-Pôles, le studio de création graphique qui avait déjà imaginé l’identité du concept store MERCI, a créé un Petit Guide des Plaisirs autour de la Maison Plisson qui donne toutes les bonnes adresses alentours pour voyager dans le temps, regarder, jouer, sentir, toucher… Demandez-le à la caisse.

La patronne inspirante : Delphine Plisson elle-même qui, pDR Delphine Plissonour ouvrir son magasin a osé abandonner sa carrière plus que réussie dans la mode, est parvenue à emmener avec elle 31 investisseurs, dont ses anciens boss et une banque (après 150 rendez-vous…), a prospecté 10.000 produits sans doubler de volume et bossé 3 ans « toutletemps » pour créer ce nouveau lieu, véritable déclaration d’amour au savoir-faire français. #vivelesbretonnes !

Le moins : Même si les prix ont été négociés auprès des producteurs, comme Maison Plisson ne sélectionne que le meilleur et bien ce n’est pas toujours donné-donné… Mais en matière de goût, il vaut mieux peu et bon que trop et pouah ! N’est-ce pas ?

Astrid Renoult

Maison Plisson. 93 bld Beaumarchais. Paris 3e. Tél : 01 71 18 19 09    www.facebook.com/LaMaisonPlisson    #lamaisonplisson

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.