Philosopher et méditer dès l’école

0

Peut-on philosopher avec des enfants ? C’est la mission que s’est donné Frédéric Lenoir¹ pendant un an et qu’il souhaite transmettre aux enseignants. Faisant sienne la phrase de Michel Onfray, « Nous naissons tous philosophes et certains le demeurent », il a décidé de philosopher lors d’ateliers qu’il a animés en France, Suisse, Belgique et au Québec, avec des enfants de 4 à 11 ans, tous d’accord sur les grands sujets que sont l’amour, la mort, l’argent… et surtout les émotions qui les débordent, les envahissent autant que nous, comme dans le film Vice-versa®, au point d’en être les esclaves impuissants parce qu’inconscients.

Méditer dès l’enfance pour mieux vivre. De façon étonnante – mais Frédéric Lenoir dit n’avoir aucun système et être en adaptation permanente, son meilleur moyen de vivre – il n’avait pas prémédité de faire ©Anne Claire Gagnon-Frederique Lenoir- Midetplusméditer les enfants, même s’il pratique lui-même ces techniques depuis 30 ans. Sauf que devant l’agitation de ceux-ci en classe, quelques minutes de pleine présence se sont révélées très efficaces. À tel point que les enfants ont réclamé ensuite cette pratique à leurs enseignants – une forme d’autodiscipline plébiscitée – et l’ont poursuivie à la maison. Pour se concentrer avant de faire leurs devoirs, pour ne pas taper sur leur petit frère…

À l’école des enfants. Les propos des ateliers philo qui sont le cœur de son dernier livre, Philosopher et méditer avec les enfants, donnent l’occasion à chacun de découvrir la sagesse des enfants, pas pollués par l’ego qui viendra dès l’adolescence interférer avec la formidable capacité d’intuition dont nous disposons tous. Ces philosophes en herbe cultivent la première vertu de la discipline, l’étonnement  -« Et pourquoi ??? »- qui les aide à construire leur raison, doublé de l’émerveillement, une faculté qui les ouvre à la poésie, des étoiles dans les yeux et les pieds bien sur terre.

vice-versa– Le bonheur pour Julien, 7 ans ? C’est d’exister au monde.
– L’argent ? Il en faut mais pas trop.
– Et pour être heureux ?
L’amour, tout simplement, le vrai,  l’inconditionnel, qui souhaite à l’autre, tel qu’il est et non comme on voudrait qu’il soit, tout le bonheur du monde.

Avec une telle définition, on comprend que pour les enfants amour et amitié soient un seul et même sentiment, à la vie à la mort. Et que la haine qui survient parfois entre leurs parents divorcés leur soit incompréhensible. Quand on aime, c’est pour de vrai. Si on hait, c’est qu’on n’aimait pas.

©SEVE-Frederic Lenoir

Savoir-être et vivre ensemble. Être philosophe, c’est un état d’esprit qui permet de développer chez l’adulte les qualités de l’enfant : la joie de l’instant, l’émerveillement, la simplicité et surtout le consentement à la vie qui nous met dans la joie. Pour philosopher et acquérir la raison, il faut domestiquer son mental, trop souvent en vrille ou en pilote automatique, avec les techniques de la méditation, deux disciplines à cultiver à l’école dès le plus jeune âge.

Fort de ces échanges avec les enfants et leurs enseignants, Frédéric Lenoir a constitué la Fondation SEVE (Savoir-Être, Vivre Ensemble) qui propose de développer ces ateliers Philo & Méditation dans les écoles, en partenariat avec l’Éducation Nationale. Il espère, par la contagion des initiatives et en fédérant ainsi les éducateurs, pouvoir en une génération changer le monde ! Pour remplacer la peur par l’amour et l’inconscience par la conscience, nous rendant pleinement présents à la vie.

Anne-Claire Gagnon
Mid&Flandres

¹1200 personnes sont venues écouter Frédéric Lenoir le 28 novembre 2016 à l’invitation de la Librairie Le Furet (Lille)

philosopher_mediter_enfants_lenoir-bande-709x1024Pour en savoir plus :
– Philosopher et méditer avec les enfants de Frédéric Lenoir, Éditions Albin Michel
– Calme et attentif comme une grenouille d’Eline Snel, Éditions Les Arènes
– La méditation pour les enfants de Marie-Christine Champeaux-Cunin et Dominique Butet,Éditions Marabout

 

 

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.