Se redire oui

0

« Je veux t’aimer sans m’agripper, t’apprécier sans te juger, te rejoindre sans t’envahir, t’inviter sans insistance, te laisser sans culpabilité, te critiquer sans te blâmer, t’aider sans te diminuer ! Si tu veux m’accorder la même chose, alors nous pourrons nous rencontrer et nous enrichir l’un l’autre. » Virginia Satir¹

En partageant avec vous ce très beau poème, je ne peux m’empêcher de penser qu’être un couple demande un véritable travail d’abord sur soi et sur le couple ensuite. C’est un vrai chemin d’éveil vis-à-vis de son conjoint, bien loin du mythe des princes charmants et des chevaliers servants pour les femmes et bien loin aussi des belles princesses ou des dames blanches pour les hommes.

La rencontre

Lorsque l’on rencontre celui ou celle qui est l’homme ou la femme de sa vie, c’est une évidence : je t’aime, tu m’aimes, nous nous aimons, nous vivrons heureux ensemble et nous aurons des enfants. C’est la première étape du cycle d’un couple qu’on peut appeler le temps de « L’amour toujours », une véritable embellie dans notre vie. L’équation est simple, vieille comme le monde et elle fait encore recette ! Mais les années passant avec le travail, les enfants, les familles, les désillusions et tout le reste, le couple passe au second plan, voire aux oubliettes.

©Fotolia-Beeboys-Se redire oui-Midetplus

Le temps des désillusions

Le regard change… Jour après jour, nous voyons chez l’autre des facettes de lui ou d’elle qu’on ne soupçonnait pas et qu’on ne supporte finalement pas. Le réveil est rude. On prend conscience que l’homme ou la femme qui partage notre vie n’est qu’un humain avec toutes ses imperfections. C’est le temps des désillusions et des contentieux, la libido souvent en berne. À cette étape, ça passe ou ça casse…

Le couple de grâce

Mais si ça passe, vous êtes sur le chemin du « couple de grâce », avec trois recettes indispensables pour remettre le couple au centre de votre vie avant qu’il ne soit trop tard :

– Tout d’abord, je n’attends plus de mon conjoint qu’il soit comme je veux qu’il soit et il n’a plus d’attentes de ce type vis-à-vis de moi.
– Ensuite, j’accepte totalement sans jugement ni blâme son modèle du monde. Il fait de même vis-à-vis du mien.
– 
Enfin, le couple a encore une vie sexuelle épanouie².

Sur ce chemin exigeant, rappelez-vous qu’il est important de travailler en premier lieu la communication dans le couple. Quelques clés relationnelles suffisent :

– Dire sa vérité : être capable de dire ce qui est vrai pour soi et d’entendre la vérité de l’autre.
– Faire des choix concrets et conscients et en assumer les conséquences.
– Être lucide sur ses comportements : acquérir de la souplesse, de la flexibilité pour s’adapter aux différentes situations rencontrées plutôt que de se rigidifier sur ses préférences comportementales.

Alors, essayez ! Cela vaut le coup de faire déjà un premier pas en direction de ce graal. Vous goûterez au couple nouveau, celui dans lequel chacun retire son masque et se montre tel qu’il est : « Voilà,  je suis comme ça et je t’accepte tel que tu es, dans ta vulnérabilité et ton humanité » On se sent tellement plus fort, chacun en tant que personne et à deux dans le couple !

©Rolande Kodsi Maio - Mid&PlusRolande Kodsi Maio
Formatrice-Coach
Stage couple « Se redire oui » : 2 jours pour goûter avec son conjoint à quelques recettes qui vont booster le couple. Prochain stage à Paris les 2 et 3 décembre 2017. Informations et inscriptions sur demande : contact @rkm.fr

¹Virginia Satir (1916-1988)- psychothérapeute américaine, connue particulièrement pour son approche de la thérapie familiale.
²
La grande question c’est comment faire quand on n’a plus envie de faire l’amour avec l’autre ? En fait, il est important que chacun clarifie le plus honnêtement possible ce qu’il aime et n’aime pas, ce qu’il veut et ne veut pas ou ce qu’il ne veut plus dans la sexualité du couple. Là encore, il s’agit de partager à cœur ouvert, sans honte, ni jugement ses envies et ses besoins. Oser monter qui on est vraiment.

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.