Toute vie mérite d’être racontée

0

Transmettre son histoire c’est permettre à ses proches de s’inscrire dans une mémoire familiale, de la partager, de maintenir le lien. Se raconter est aussi une jolie manière de laisser une trace et l’occasion de se poser en témoin de son temps.

Raconte-moi ta vie. C’est arrivé comme ça il y a quelques années, je ne me lassais pas d’écouter mon père nous raconter son enfance, sa jeunesse, son parcours, pimentant son récit d’anecdotes savoureuses. Et un jour c’est sorti tout naturellement « Mais pourquoi tu n’écris pas tout ça ? ». « Parce que je vous le raconte » nous avait-il répondu. Alors j’ai commencé à noter, à coucher sur le papier ses souvenirs au fur et à mesure qu’il les déroulait, le guidant parfois sur le chemin de la mémoire. Et au bout de quelques semaines, j’avais finalement écrit le livre de sa vie, celui qui allait faire naître ma nouvelle vocation, animée par le goût de l’écriture et de l’écoute des autres, celle de biographe privée. Ainsi, après avoir exercé le métier d’attachée de presse auquel mes études de communication m’avaient préparée, j’ai décidé de suivre une formation et de me consacrer à cette nouvelle activité.

©Pixabay-Ecrire-Midetplus

                    « Les souvenirs sont des morceaux de vie arrachés au vide » (Georges Perec).

Des raisons d’écrire l’histoire de sa vie, il y en a beaucoup et toujours plus. Il y a ceux qui veulent écrire pour laisser trace bien sûr, ceux qui éprouvent le besoin de refaire le chemin s’efforçant d’en retrouver le sens, ceux qui désirent laisser à leurs enfants la mémoire de ce qu’ils ont vécu, ceux qui s’inscrivent dans l’histoire d’un métier, d’un lieu, ou ceux encore qui souhaitent préserver de l’oubli des parents ou des amis disparus. Et pour ceux qui se disent « Ma vie n’est pas si extraordinaire » ou se posent encore cette question « Qu’est-ce que je pourrais bien raconter ? », je crois profondément que toute vie mérite d’être racontée, car pas un parcours n’existe sans le regard particulier de celui qui l’a traversé, pas d’anecdotes sans les émotions toujours très riches de celui qui les raconte. Et puis, après tout, ne sommes-nous pas tous le héros de notre propre histoire, le personnage principal de notre propre roman ?

Se laisser guider. Le rôle du biographe est tout d’abord d’écouter, puis de guider, d’orienter ou de préciser les choses au fur et à mesure de l’avancement du récit, et enfin de restituer fidèlement la parole et le style de la personne qui se raconte, gardant ainsi intacte sa seule voix narratrice.

Un cadeau original.  Une biographie peut être aussi un cadeau original. Proposer à l’un de ses proches ou de ses parents de faire écrire le livre de sa vie, un livre rempli de souvenirs à transmettre à ses enfants et ses petits-enfants est une idée de présent unique et sans doute inestimable à offrir.

Il me semble que depuis que je me glisse dans les souvenirs des autres, que je les écoute me raconter leur histoire, je comprends un peu plus, et la vie, et moi-même. C’est en tout cas pour moi un plaisir sans cesse renouvelé que celui d’écouter, d’accompagner et puis d’écrire bien sûr.

 

©Joelle BenchimolJoëlle Benchimol
Une main d’écriture
Tél : 06 08 22 04 14
joellebenchimol@gmail.com

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.