Aie confiance

0

Non, l’hypnose thérapeutique n’est pas de l’ordre du spectacle, ni de la magie, telle celle que l’on voit sur les plateaux de télévision où des people font leur show. En France, depuis 1780, cette discipline est utilisée dans un cadre hospitalier par des spécialistes diplômés pour aider les patients à déplacer leur attention sur autre chose que leur douleur ou pour lutter contre TOC, phobies, addictions ou stress. « Ça ne fonctionne pas sur tout le monde. Il faut le vouloir, ça passe avant tout par une relation de confiance, sans résistance » explique le Professeur Sztark*. Il faut oser. Au Centre hospitalier Henri-Mondor afin de préserver les cordes vocales d’une cantatrice l’équipe médicale est allée jusqu’à la faire chanter durant l’opération afin de guider le geste du chirurgien ! Paris recevra en août prochain plus de 2.000 experts mondiaux d’une quarantaine de pays au Congrès mondial sur l’hypnose. Nombreux sont les centres qui forment chaque année des professionnels de santé à cette pratique où contrairement à ce qu’on imagine, on reste tout à fait conscient de ce qui se passe, libre de la direction à prendre et faire son propre voyage intérieur.
Cette semaine partons donc en terres inconnues : découvrons l’hypnose (Talents, Bref !), testons les sensations d’apesanteur sur un trampoline (Bien-Être), filons vers un Rotterdam moderne (Styles) et vivons une journée particulière à l’italienne (Culture).  Bonne balade au pays de Mid&Plus !

Christine Fleurot

*Chef du pôle anesthésie-réanimation au CHU de Bordeaux

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.